,

LES SOLUTIONS DE GIM-UEMOA PROPOSÉES AUX PAYS MEMBRES

Le directeur général du Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA), Blaise Ahouantchede, a appelé les Etats membres à adopter les solutions proposées par sa structure pour maîtriser leurs charges. “Les Etats doivent adopter nos solutions pour pouvoir maîtriser leurs charges”, a-t-il dit au cours d’une rencontre de sensibilisation à Dakar, sur le thème : “GIM-UEMOA, un outil d’intégration régionale et d’inclusion financière au service des administrations publiques-privées et des populations”.

 Selon Blaise Ahouantchede, le GIM-UEMOA propose des “des solutions” permettant une meilleure gestion des ressources fiscales et douanières, le paiement des impôts et taxes et une plus grande rationalisation des dépenses de manière générale. La confiance au système GIM-UEMOA permet de vulgariser davantage l’usage des moyens et systèmes de paiement de manière à les banaliser, a assuré M. Ahouantchede.  Pour ce faire, le GIM-UEMOA compte “plus de 120 institutions interconnectées”, à travers lesquelles sont effectuées “plus de six millions de transactions” par an. S’y ajoutent ses “5.000 points de service interconnectés”, dans lesquels “les populations peuvent utiliser aisément leurs cartes bancaires”, a-t-il soutenu.
 Dans cette optique, le GIM-UEMOA a mis à la disposition des institutions interconnectées des solutions permettant aux banques de l’espace UEMOA de proposer des cartes bancaires utilisables dans tous les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, a-t-il expliqué. Le GIM-UEMOA, pour sensibiliser les populations sur ses solutions et “sortir de l’ombre” en vulgarisant ses activités, a choisi de rencontrer la presse pour partager avec elle, dans l’espoir de toucher les populations, a indiqué son directeur général.
 Il a insisté sur les ambitions du GIM-UEMOA, lequel veut accompagner les populations dans l’usage des moyens de paiement électronique. A terme, la carte GIM-UEMOA devrait s’imposer comme “un outil” d’intégration régionale et de promotion de la finance inclusive au service des administrations publiques et privées. Le GIM-UEMOA est présenté comme résultant de la volonté des autorités publiques de rapprocher les banques de l’UEMOA, afin de moderniser les systèmes et moyens de paiement dans la zone, de développer la monétique et de promouvoir l’inclusion financière.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Assemblée nationale : Quatre projets de loi adoptés

COLLOQUE INTERNATIONAL SUR L’ACCÉLÉRATION DE LA TRANSFORMATION ÉCONOMIQUE, À PARTIR DE JEUDI