L'État coupe les salaires d'enseignants grévistes

Des enseignants ont subi des ponctions sur leurs salaires du mois de mars. Et pour cause. Les mots d’ordre de grève observés durant la période considérée.

Le constat a été fait à Fatick et à Karang. Selon L’AS, qui donne l’information, les coupes les plus fortes ont été enregistrées par les membres du Cusems, Ousmane Ndiaye et Mouhamed Chafiou Mourtadia Dièye.

D’après le journal, ce dernier a reçu moins de 40 mille francs Cfa comme le restant de son salaire du mois de mars. Pire, rapporte la même source, un enseignant du Saems a reçu 9000 francs Cfa.

Seneweb 

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*