,

L’EX-AGENT du MI6, auteur du «DOSSIER Trump» bientôt ENTENDU par le Sénat ?

L’auteur d’un rapport qui accusait le président américain Donald Trump de liens avec la Russie a été invité par des sénateurs américains à se rendre aux USA. Il réfléchit aux suites à donner à cette invitation. Christopher Steele, l’ex-agent du MI6, auteur du rapport sur les liens présumés de Donald Trump avec le Kremlin, est invité à témoigner devant le comité de renseignement du Sénat américain. L’ancien agent du service de renseignement extérieur britannique réfléchit encore à cette invitation, annonce le quotidien The Independent, se référant à son entourage.

Selon les interlocuteurs du journal, il y a peu de chances que Steele, âgé de 52 ans, accepte de venir aux États-Unis. Toutefois, certains sénateurs tant Démocrates que Républicains, sont prêts à rencontrer l’ex-espion en Grande-Bretagne ou en territoire neutre. Pour le moment, Steele n’a pas répondu à l’invitation faite il y a deux (2) semaines, mais ses proches affirment qu’il ne serait d’accord pour évoquer des détails de son rapport que si certaines mesures de sécurité étaient prises.

L’EX-AGENT du MI6, auteur du «DOSSIER Trump» bientôt ENTENDU par le Sénat ?

Le document anonyme, qui affirmait que certains « agents russes » disposeraient d’informations compromettantes pour Donald Trump, a été publié par BuzzFeed, qui a annoncé que ce rapport avait été rédigé par un ex-agent du renseignement britannique. Plus tard, il a été révélé que le rapport émanait de Christopher Steele, qui après son départ du MI6, avait fondé la société Orbis Business, spécialisée dans les enquêtes et la sécurité.

Donald Trump a plusieurs fois démenti les informations contenues dans le rapport de Steele en déclarant ne pas être lié à la Russie et n’ayant aucun contact avec les autorités russes. Le président américain a souligné que le FBI a qualifié le rapport de faux et que BuzzFeed devait répondre de la publication, ses collaborateurs n’étant que des « tas d’ordures » et des « personnes très malhonnêtes ». À son tour, le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que les articles annonçant que Moscou disposerait d’informations compromettantes pour Donald Trump étaient « des canulars absolus ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Saint-Louis : 289 personnes englouties par la brèche depuis 14 ans, 7 accidents et 14 morts en 2017

Le ministère de l’Environnement engage un nouveau projet de réforme institutionnelle