Accueil / A la une / LIBERATION IMMINENTE DE BAMBA FALL ET CIE, DEMANDE DE PARDON AU PDS… Macky desserre l’étau autour de ses opposants

LIBERATION IMMINENTE DE BAMBA FALL ET CIE, DEMANDE DE PARDON AU PDS… Macky desserre l’étau autour de ses opposants

Après la quasi-fin de la traque des biens mal acquis, on devra s’attendre à une autre reculade de Macky relativement notamment à sa propension à emprisonner des opposants pour divers motifs parfois tirés par les cheveux.

Accuser Bamba Fall de tentative d’assassinat après le saccage de la maison du Parti socialiste, relève, sans nul doute, d’un excès de zèle de la part d’une accusation assujettie à un pouvoir politique qui a des comptes à régler avec son opposition.

Alors, la décision du Procureur général, hier, de renoncer à son pourvoi en cassation, est la preuve la plus éloquente d’une volonté de dégel de la pression politique en haut lieu.

Un événement qui s’ajoute à ceux récents de la demande de pardon à ses anciens frères libéraux chez Samuel Sarr, un homme qu’il avait fait embastiller pour offense au Chef de l’Etat.

Tout indique que le Président Sall est en train de desserrer l’étau autour de ses opposants. Il met manifestement de l’eau dans son bissap, convaincu qu’en politique, il faut ratisser large en ouvrant ses bras à ses anciens adversaires.

Cette dynamique d’apaisement va-t-elle bénéficier à Khalifa Sall ? C’est possible d’autant plus que les entrevues entre le Président de la République et le guide des Tidjanes Al Makhtoum ont sans doute contribué à insuffler chez le leader apériste, le goût de l’entente en lieu et place des fourberies politiques pour détruire ses adversaires.

Il y a aussi la realpolitik. Il semble bien en effet que l’apport de partis éclatés comme l’Afp et le Ps et de bien d’autres de moindre calibre comme le Pit et la Ld, ne pourra pas forcément maintenir une majorité confortable à l’Assemblée nationale.

Il faudra travailler à convaincre une opinion publique, surtout dakaroise, largement heurtée par l’arrestation de ses dirigeants les plus en vue. Ça été maladroit de s’en prendre à un enfant de la Médina de la trempe de Bamba Fall dont la popularité dans sa localité ne souffre d’aucune contestation. Surtout si sa maladie est avérée et le rend inapte à rester dans les liens de la détention.

Il en est de même de la part de Khalifa Sall. Le Maire jouit d’une aura au-delà de nos frontières. Sa détention n’a fait que donner une mauvaise image non pas forcément du Sénégal, mais du régime de Macky Sall.

Or, sur toutes ces questions, il ne faut pas s’attendre que l’entourage de Macky lui en parle, de cette manière, les uns et les autres étant occupés à sauver leurs postes. Ils auront du mal à nager à contre-courant des aspirations du prédisent même s’ils jugent sa démarche périlleuse.

C’est pourquoi, le rapprochement avec les hommes de Dieu, y compris l’Eglise qui s’est courageusement prononcée sur cette question, ne fait qu’aider le Chef de l’Etat à entendre autre chose que ce qu’il n’entend souvent de la part de conseillers, certes compétents et avisés, mais carriéristes et ambitieux.

Reste maintenant à savoir si Macky persistera dans cette dynamique.

S’il en ainsi, le Sénégal sera moins en tension larvée. Les populations s’interrogent déjà sur l’exil de Karim après une grâce offerte. Ils ont l’impression de vivre dans un régime d’exception avec la déportation possible de ceux qui gênent en violation flagrante de la loi et des procédures.

Si tout cela rentre dans l’ordre, la décrispation tant rêvée pourra voir le jour. Et le camp du pouvoir pourra mieux en profiter en termes de confiance des électeurs.

Cela ne veut nullement dire qu’il ne faut pas que force reste à la loi et que les coupables de tous bords soient punis.

Cela veut dire plutôt que les magistrats ne doivent suivre aucune pression, la Justice indépendante, l’Opposition libre de dérouler ses stratégies de conquête du pouvoir et la presse être à l’abri des pressions de toutes sortes y compris surtout d’ordre  financière avec le payement de l’aide.

 

Rewmi

About Diouf Babacar

Voir aussi

L’Administrateur de Pastef arrêté

Share this on WhatsApp Après la sortie de Birame Soulèye Diop accusant le ministre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)