,

LOUGA : ABDOULAYE DAOUDA DIALLO LANCE LA SEMAINE NATIONALE CONTRE LES DROGUES

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, préside la cérémonie de lancement de la 30-éme édition de la Semaine nationale de mobilisation et de sensibilisation contre les drogues, mardi, à la place civique de Louga, annonce un communiqué.  ’’Mobilisons contre la criminalité liée à la drogue’’ est le thème retenu pour le lancement de cette manifestation, précise le communiqué. Cette rencontre devrait enregistrer une forte mobilisation des imams et oulémas, du regroupement des transporteurs, des organisations féminines et de jeunes ainsi que des acteurs culturels transporteurs. Après la cérémonie, un panel de discussion est prévu à 16 h au centre culturel régional.

Source : APS

One Comment

Leave a Reply
  1. LIEN FATAL ENTRE TABAGISME, ALCOOLISME ET AUTRES TOXICOMANIES – UN SEUL ET MÊME COMBAT !!! Certes, nos connaissances sur les méfaits du tabac et des autres drogues ont progressé de façon remarquable, mais paradoxalement, ils n’ont guère entraîné une régression du fléau. En vérité, comme dans toutes les pratiques néfastes, la sensibilisation classique ne règle pas les problèmes ; oui, la prise de conscience des conséquences dramatiques liées à la pratique à risque est certes une démarche importante, mais non – déterminante ; sinon, aucun médecin ne fumerait ou n’absorberait une goutte d’alcool ; il est en réalité très difficile de se départir d’un comportement à risque, en dehors d’une motivation spirituelle. Et dans cette perspective, le tabac doit être considéré comme une abomination et une œuvre du démon, à l’instar du vin (5. La Table Servie : 93-94 – Al-Mâ’idah) ; c’est ainsi qu’on ne peut le prévenir de façon efficace que par la prière ; oui, ‘’la prière préserve de la turpitude et du blâmable’’ (29. L’Araignée : 45 – Al-Ankabût). Ainsi, chez le musulman qui prie, le tabagisme ou la toxicomanie est toujours le fait d’une irrégularité ou d’un manque d’application dans la prière et donc d’une spiritualité déficiente. L’Evangile confirme ce rôle fondamental de la prière pour se préserver de la tentation (Luc 22 : 39-46)
    Et outre son rôle éminent et incontournable pour la prévention des turpitudes et actes blâmables (dont le tabagisme et les autres toxicomanies), l’assiduité à la prière constitue la première condition pour accéder à la santé mentale et au bonheur ; oui, dans une perspective religieuse, la voie de la santé mentale et celle du bonheur se confondent et passent par la prière [(70. Les Voies d’Ascension : 19-35 – Al-Ma’ârij) ; (23. Les Croyants : 1-11 – Al-Mu’minûne)].
    Ainsi, tout homme qui ne prie pas est potentiellement un toxicomane (tabac, alcool, drogues), un fornicateur (ou un pervers sexuel, d’une manière générale) ; tout homme qui ne prie pas ne peut pas connaître le bien-être et ne peut pas être véritablement sain d’esprit ; oui, il souffrira inévitablement de stress et présentera dans le meilleur des cas une anxiété et des troubles de l’humeur pouvant s’aggraver et évoluer vers une maladie psychosomatique.
    Au vu de tout cela, il est devenu évident que tout ce que Dieu interdit est nocif pour l’homme et pour la société ; il faut parfois un peu de recul pour percevoir cela de science certaine ; c’est dire la nécessité de retourner à Dieu et de faire la promotion de la prière pour vaincre définitivement le tabagisme et les autres fléaux (Sida, entre autres) ; oui, c’est le même combat !!!
    Dr Mouhamadou Bamba NDIAYE – Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar – Pédiatre à Thiès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

HAUSSE DE 0, 1% DU MARCHÉ DE LA TÉLÉPHONIE FIXE, APRÈS UN AN DE BAISSE (RAPPORT)

TABAGISME : DES ACTEURS INVITÉS À ÉLABORER DES STRATÉGIES DE PLAIDOYER