lundi , octobre 15 2018
Accueil / A la une / LOUGA : ALIMENT DE BÉTAIL : LA CHERTÉ HANTE LE SOMMEIL DES ÉLEVEURS DE LINGUÈRE

LOUGA : ALIMENT DE BÉTAIL : LA CHERTÉ HANTE LE SOMMEIL DES ÉLEVEURS DE LINGUÈRE

 La  cherté de l’aliment de Bétail  inquiète les éleveurs  aux portefeuilles mal garnis. Il faut débourser au minimum 13.000 FCFA  pour avoir un sac d’aliment de bétail. A cause de la sécheresse, l’herbe se fait rare et le bétail peine à se nourrir.  Le marché  de Linguère est bien approvisionné  en aliments de bétail et les éleveurs qui  veulent en acheter   vont devoir casser leur tirelire.
Les prix ont connu une forte hausse, ils passent du simple au double. Les difficultés d’approvisionnement et le coût élevé des aliments de bétail au marché hebdomadaire de Linguère qui se tient chaque vendredi, hantent le sommeil des éleveurs qui tentent l’impossible pour sauver leur bétail.
 Des centaines de sacs d’aliment de bétail  sont parqués dans les magasins  et attendent d’être convoyés par  les éleveurs. Le seul hic, c’est le prix que les acheteurs trouvent exorbitant. « Nous ne tenons plus le coup  », a laissé entendre un éleveur trouvé au marché, soulignant que le prix du sac d’aliment de bétail en provenance du Mali, communément appelé ‘’ Kita’’  a doublé. « Jadis, nous achetions le sac à 8.000 F CFA, contrairement à maintenant où le prix varie entre 14.000 et 16.000 de nos francs  », confie –t-il.
Il affirme que ces prix ont obligé certains éleveurs à vendre une partie de leurs troupeaux afin de se  procurer de cet aliment  qui est une condition sine qua non pour la survie du bétail . Dans le même sillage, un vendeur soucieux, trouvé hier au marché hebdomadaire de Ranérou juge exorbitant  le  prix  du sac d’aliment de bétail. «L’aliment bétail constitue un casse-tête pour nous, les éleveurs,  qui éprouvons des peines énormes  pour se taper de l’aliment du bétail  », se défend Oumar KA. Il interpelle le ministre de l’élevage et des productions animales pour qu’il augmente le quota de la zone silvo-pastorale surtout en cette période de soudure.
Source : lougawebmedias

About Diouf Babacar

Voir aussi

récolte de fonds : La belle moisson de l’association Tringa

Share this on WhatsApp L’association Tringa, soucieuse du bien être des populations, poursuit ses actions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)