mardi , octobre 16 2018
Accueil / A la une / LOUGA : TERREUR SEMÉE À GANDÉ PAR DES ENCAGOULÉS !

LOUGA : TERREUR SEMÉE À GANDÉ PAR DES ENCAGOULÉS !

Gandé, village de la Commune du même nom dans l’Arrondissement de Keur Momar SARR, a vécu jeudi 1er février 2018 vers 04 heures du matin la plus grande peur de la vie. Une bande de mastodontes diversement armés jusqu’aux dents, à bord d’une voiture non identifiée en raison de la quasi-obscurité, a débarqué à la boulangerie.
Tels de sadiques «monarques de droit divin», ils se sont fait obéir sur toute la ligne par les boulangers pour leur déposséder de l’argent. «Rien que de l’argent et à gogo!», ont exigé les assaillants face aux travailleurs noctambules. La première épreuve de force appliquée aux dignes travailleurs nocturnes a été la dépossession de tous leurs téléphones portables qui ont tous craqué sous les pieds des bustes imposants. Ensuite, après une fouille forcenée des lieux, les encagoulés n’ont guère trouvé de mieux à faire que de ligoter tout le groupe pour l’emprisonner dans une cellule quasiment incandescente de la boulangerie. Bien sûr, le cadenas à la porte ainsi barricadée. Un meunier d’entre eux, au prix de sa vie, a été requis pour les conduire chez le boss qui, lui, aurait l’argent qu’ils sont venus chercher à Gandé.
Le propriétaire de la boulangerie, réveillé dans la brutalité chez lui plus loin, a avoué avoir versé espèces sonnantes et trébuchantes la veille à la banque ainsi que de coutume. Le sauveur? Oui, il en fallait à cette heure de crime imminent. C’est finalement la vieille mère du meunier-en-chef qui s’est délestée de ses 100.000 FCFA au profit de ces bandits de classe exceptionnelle. Qui ont déguerpi sans crainte sur leur trajectoire pour se fondre dans la nature. ‘’Ëy way ndaw’’!  Notre reporter qui enquêtait sur cette affaire peu ordinaire, a même plus frémi de terreur que tous les professionnels de la farine ainsi terrorisés à Gandé.
Votre site pétille d’interrogations salvatrices au regard de cette affaire pouvant se résumer à la suivante: dans cette vaste région de Louga (comme dans tant d’autres), pourquoi ne pas doter les forces de sécurité publique d’hélicoptères pour des survols à temps réel des zones circonstancielles de dangers signalés ? Il faut que nos gendarmes et policiers soient pilotes pour traquer et démasquer dans la célérité cette nouvelle race de bandits!
Source : lougawebmedias

About Diouf Babacar

Voir aussi

Autonomisation des femmes: «GSE, un levier de développement de Dieuppeul»

Share this on WhatsApp Le mouvement politique ‘’Génération Sénégal Emergent (GSE) ak Macky Sall’’, par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)