,

Louga : une dame mord et ampute le doigt de sa voisine

ACTUELLEMENT IL NE SE PASSE PAS UNE SEMAINE SANS QU’ON NE PARLE D’UNE VIOLENCE DE FEMME DANS LA RÉGION DE LOUGA. CETTE FOIS-CI C’ÉTAIT AU TOUR DE LA LOCALITÉ DAROU MOUSTY OÙ UNE BAGARRE QUI A OPPOSÉ DEUX VOISINES A MAL TOURNÉ. UNE CONFRONTATION QUI A FAIT PERDRE L’UNE D’ENTRE ELLE UN DE SES DOIGTS. D’APRÈS LES SOURCES PROCHES, LE DOSSIER A FINI PAR ATTERRIR DANS LES MAINS DU JUGE, CE VENDREDI.

Les deux dames F. Mbow et O. Ndiaye, Darou Mousty (région de Louga) se sont livrées mercredi dernier à une cinglante bagarre. Selon les sources de L’Observateur, c’est suite à une banale altercation de leurs fils. L’enfant de F.Mbow  est tabassé par son camarade de jeu, et le petit est venu se plaindre auprès de sa maman. La femme voyant son enfant couvert de poussière, se rend chez le bourreau de son fils pour avertir sa maman. Arrivée sur le lieu elle lance avec hurlement : «Ton fils vient encore de frapper mon enfant. Je veux qu’il le laisse tranquille, je ne veux pas avoir des problèmes avec toi.»  Mais c’est la réponse de la sa voisine qui n’a pas plu à la visiteuse. «Je ne savais même pas que mon fils était sorti de la maison, mais je n’ai rien à voir avec les histoires d’enfants»  riposté O. Ndiaye à la plaignante.

Une réponse qualifiée déplacée par maman de l’enfant frappé. Elle a haussé alors ton avant de donner une gifle à O. Ndiaye. cette dernière riposta par des coups et prends le dessous sur F . Mbow. A terre et sans force la dame F. Mbow se serre ses dents et saisit le doigt de celle qui a pris de son adversaire et en arracha tout le flanc supérieur. Après leurs séparation les deux dames étaient couverte de blessures.

Les deux dames se rendirent alors au poste de santé pour les premiers soins, une fois sur place les médecins ont constaté que la plaie est grave. Un certificat de médicale lui est remis pour signifier qu’elle sera indisponible pendant 20 jours. La première voyant le document de sa victime alla chercher un certificat de 7 jours.

Toutes les deux se rendirent à la brigade de la gendarmerie pour porter plainte. Les deux combattantes ont bénéficié chacune d’un ticket pour le parquet ce vendredi.  Après avoir fait face au procureur de la République, elles  ont bénéficié d’une liberté provisoire.

 

Senenews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Mahammad Dionne: « BBY ne cherche pas la majorité pour régler des problèmes personnels »

Amadou Bâ, devant une marée humaine : «cette machine BBY, qui carbure à plein régime, va donner la victoire à Macky Sall»