Macky Sall à l’heure d’une réforme de l’Administration territoriale

On va vers une réforme de l’Administration territoriale. C’est, en tout cas, le constat du journal Le Quotidien, qui parle de nouveaux textes en marge d’être adoptés prochainement par le Président de la République.

A cette tentative, il faudra faire face à des opposants qui ne sont rien d’autre que des administrateurs civils. Un administrateur civil questionné par Le Quotidien sans citer son nom, donne les raisons de cette manœuvre. «Si elle aboutit, les Préfets vont partir à la retraite à 65 ans, auront le passeport diplomatique et certains pourraient être nommés, au soir de leur carrière, préfet honoraire. Certains Administrateurs, qui avaient quitté le Commandement territorial, pourront, s’ils le désirent, revenir», dit-il.

Dans ce projet, l’article 19 prévoit que, dans chaque région, département ou arrondissement sont créés, en tant que de besoin, des services déconcentrés de l’Etat placés sous l’autorité et la direction des gouverneurs, préfets et sous-préfets.

S’il y a adoption, les autorités administratives disposeront d’une emprise sur les services déconcentrés et seront les seules interlocutrices du pouvoir et ordonnatrices de dépenses de tous les services évoluant dans leur circonscription. Cette idée de réformer est lancée depuis 2009. Jusque-là, il y a eu beaucoup de lenteurs dans sa validation ou son invalidation.

 

Source : Aactusen.com




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*