,

MACKY SALL PRÔNE UNE IMMOBILISATION MOMENTANÉE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DÉFECTUEUX

Le président de la République, Macky Sall, a souligné lundi à Saint-Louis (nord) “la nécessité de procéder momentanément” à l’immobilisation des véhicules de transport qui ne devraient jamais disposer de visite technique, afin de prévenir les accidents de la circulation.

‘’Le moment est venu de prendre toutes les mesures vis-à-vis du parc automobile et sur la nécessité de procéder momentanément à l’arrêt de tous ces véhicules qui, présentement, ne devraient jamais disposer de visite technique leur permettant de circuler et de transporter des personnes’’, a-t-il notamment déclaré lors de la cérémonie de levée des couleurs organisée dans la capitale du nord.

Le chef de l’Etat réagissait après l’accident de la circulation survenu la veille sur la route de l’Université Gaston de Berger de Saint-Louis (nord). Quinze personnes ont perdu la vie dans cet accident ayant impliqué un car de transport public et un camion-citerne.

Un drame qui vient quelques heures seulement après un autre accident tragique qui s’est produit vendredi, près de Dinguiraye (Nioro) où 14 personnes ont péri dans une autre collision entre un bus et un car.

Ces 29 décès sont venus allonger la liste macabre des victimes de la série d’accidents enregistrés sur les routes sénégalaises ces derniers mois et impliquant le plus souvent des véhicules de transport en commun.

‘’Je tiens à exprimer encore une fois les condoléances attristées à la Nation suite à cet énième accident mortel avec un bilan extrêmement lourd. Cela montre que nous avons dépassé les limites en matière de tolérance’’, a dit le chef de l’Etat, après l’accident survenu à Saint-Louis.

Selon lui, ‘’il est important de revoir les visites techniques avec une rigueur extrême pour voir également avec les professionnels du transport, les transporteurs, les chauffeurs et l’administration les modalités de formation pour les conducteurs afin de rappeler les dispositions du Code de la route’’.

‘’Aujourd’hui, personne n’ose prendre la route de peur d’y laisser la vie. Ce n’est pas acceptable’’, a-t-il dit.

Le 1er février dernier, le président de la République s’était ému des 17 morts de l’accident qui s’est produit le 26 janvier à Malem Hodar.

Il avait déploré “ces énormes pertes en vies humaines sur nos routes, dues en particulier, à l’état de vétusté très avancé de nombre de véhicules et au non-respect par les conducteurs, des règles prudentielles élémentaires du code de la route”.

Il avait, dans la foulée, demandé au Premier ministre “de tenir, dans les meilleurs délais, un Conseil interministériel de mise en œuvre d’un Plan d’urgence de sécurité routière”.

La cérémonie de levée des couleurs organisée pour la première fois hors de Dakar entre dans le cadre d’une tournée économique de 48 heures entamée dimanche par le chef de l’Etat, dans la région de Saint-Louis.
aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Djibo Ka: « Nous sommes venus du Ps (…) On nous a bannis. Aujourd’hui, nous sommes dans Bby pour… »

Vidéo : Le Gouverneur de Matam dévoile le programme de la tournée économique du chef de l’Etat