,

MBAGNICK NDIAYE MAGNIFIE LE TALENT DES CINÉASTES SÉNÉGALAIS

Les distinctions reçues par les réalisateurs sénégalais au FESPACO 2017 démontrent la qualité de la production cinématographique et audiovisuelle nationale, a affirmé, mardi à Dakar, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, magnifiant le talent des cinéastes primés.

S’exprimant lors de la présentation des trophées gagnés par les représentants sénégalais à la 67e édition de la Berlinale et au FESPACO 2017, M. Ndiaye a remercié les cinéastes sénégalais pour avoir ‘’ relevé haut le flambeau’’ du pays.

‘’Toutes ces distinctions prouvent encore la qualité de nos productions cinématographiques et audiovisuelles nationales’’, a-t-il dit, soulignant que ces trophées replacent ‘’durablement le Sénégal dans sa trajectoire de pionnier du cinéma africain au sud du Sahara’’.

S’adressant aux réalisateurs sénégalais primés à Ouagadougou, au Burkina Faso, le ministre de la Culture a reconnu que le challenge qui les attend est ‘’grand’’. Malgré tout, le défi qui s’impose au cinéma et à l’audiovisuel peut être relevé grâce à l’ambition des autorités du pays et des professionnels du milieu, a-t-il estimé.

‘’Je voudrais magnifier le talent de nos réalisateurs qui, en ce début d’année 2017 dédiée à la culture par le Président de la République, ont glané neuf prix ‘’, a-t-il dit, faisant notamment allusion au Grand Prix du jury, remporté par Alain Gomis pour son film “Félicité”, à la 67e édition de la Berlinale (Allemagne), et aux prix reçus par les cinéastes sénégalais lors du FESPACO 2017.

Selon Mbagnick Ndiaye, ces trophées montrent que ‘’la politique de relance du cinéma et de l’audiovisuel sénégalais, initiée par le chef de l’Etat, est portée par des professionnels sénégalais’’.

Le Sénégal a remporté sept prix lors de la 25ème édition du FESPACO. Le réalisateur Alain Gomis a reçu l’Etalon d’or de Yennanga et devient le deuxième cinéaste africain, après le Malien Souleymane Cissé, à obtenir deux Etalons.

Ousmane William Mbaye s’est illustré dans la catégorie documentaire. Il a été primé meilleur film documentaire pour ‘’Kemtiyu, Séex Anta’’. ‘’Tundu Wundu’’, d’Abdoulahad Wone a reçu le prix de la meilleure série, dans la section des séries télévisuelles.

‘’C’est la première fois que le Sénégal remporte un prix dans cette catégorie. Nos télévisions doivent s’orienter vers les séries télévisuelles réalisées par les Africains’’, a suggéré le ministre de la Culture qui a félicité ces cinéastes sénégalais qui font, selon lui, la fierté du pays.

Le Sénégal a gagné deux autre prix au concours du Pitch, organisé par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Il s’agit du premier prix dans la catégorie audiovisuelle remporté par Fatou Kandé Senghor et du troisième prix de la catégorie documentaire par Pape Abdoulaye Seck.
aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Corruption à l’Iaaf : Dakar rejette une commission rogatoire de Paris

MATAM : MACKY SALL VA INAUGURER DES RÉALISATIONS DU PUDC