vendredi , octobre 19 2018
Accueil / A la une / Me Abdoulaye Babou « menacé de mort »

Me Abdoulaye Babou « menacé de mort »

Qui en veut à Me Abdoulaye Babou ? La robe noire a, toutefois, lancé l’alerte. Hier devant la barre du tribunal de grande instance de Diourbel, Me Babou en a fait la révélation. L’avocat estime qu’il recevait des menaces de mort. «Nous avons reçu des menaces. Un certain Khadim Mbacké qui se dit professeur, a lancé un «fatwa» dans les réseaux sociaux contre moi-même. Il a lancé un cri de meurtre», accuse la robe noire. Il s’apprêtait à aller à Mbacké quand trois individus non identifiés sont venus vers lui pour lui proférer des menaces de mort. En deux temps trois mouvements, Me Abdoulaye Babou interrompt l’audience au moment où l’avocat de Amadou Woury Diallo, en l’occurrence Me Mor Sambou, entamait sa plaidoirie pour son client.

Auparavant, il était loin d’imaginer qu’avant de monter à bord de son véhicule pour se rendre à Mbacké, il allait rebrousser chemin aussitôt que prévu pour aviser le tribunal que des individus sont prêts à mettre leurs menaces en exécution. «Excusez-moi de vous interrompre, mais des individus viennent de me menacer de mort et vous devrez faire quelque chose», prévient Me Abdoulaye Babou. Très en verve, Me Babou demande au tribunal d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Selon lui, il n’est pas le seul. «Dr Ndiaye Sall, qui est le représentant de l’Ordre des pharmaciens, a déposé plainte dans ce sens, mais absolument rien n’a été fait», poursuit-il. Loin de se cacher, la robe noire ne compte pas reculer d’un iota. «Je résiste, je suis à Touba. Je les attends de pieds ferme», déclare Me Babou. Membre du Collectif des avocats de l’Ordre des pharmaciens dans l’affaire dite des faux médicaments saisis à Touba, Me Abdoulaye Babou a failli passer un mauvais quart d’heure à la devanture du tribunal de grande instance de Diourbel.

IGFM

About hamet Guèye

Voir aussi

Parcelles Assainies : Un Baye Fall retrouvé mort et pendu dans sa chambre

Share this on WhatsApp Les populations de l’Unité 24 des Parcelles Assainies se sont réveillées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)