,

Me Aly Ndiaye passé à tabac par des policiers : le barreau de Dakar décidé à laver l’affront

Mes El Hadji Diouf, Ciré Clédor LY et Cie sont dans tous leurs états. Ils sont décidés à poursuivre le commissaire Khardiata Sall, les policiers Wally Ndour et Ndary Diop pour délits d’association de malfaiteurs, coups et blessures volontaires ayant entraîné une Incapacité Totale de Travail (ITT) de quinze (15) jours, violence, voie de fait et vol en réunion. Passé à tabac, leur confrère, Me Aly Ndiaye s’est retrouvé avec une côte brisée et des blessures graves, livre “l’As”.

Les faits remontent au 9 avril 2017, à l’occasion d’une manifestation politique organisée à Pikine. Ses parents et voisins interpellés par un policier du nom de Ndary Diop sur les lieux des opérations, alors que, selon l’avocat, ils n’étaient mêlés ni de près ni de loin à cette manifestation. Me Aly Ndiaye s’est présenté au poste en sa qualité d’avocat muni de sa carte professionnelle pour s’enquérir de la situation de ses voisins et parents embarqués à bord d’un véhicule de police. Sur place, dit-il, Ndary Diop et ses éléments lui ont non seulement opposé un refus catégorique de voir ses clients mais pire,  dénonce-t-il, ils ont exercé des violences et autres actes de barbarie sur lui.

L’affaire évoquée le 25 juillet dernier, suite à une citation directe de Me Aly Ndiaye, a été renvoyée  pour le 8 août prochain.  Ces avocats réclament à la partie civile à payer solidairement la somme de 200 000 000 F CFA à titre de dommages et intérêts pour toutes causes de préjudices confondus.

Source : pressafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

UN ARRÊTÉ INTERDIT PROVISOIREMENT LA VENTE DE CARBURANT DANS DES BIDONS OU AUTRES JERRICANES

Fabienne Feliho: “Barthélémy Dias était juste un vendeur de pizzas et il n’a pas le monopole de l’insolence”