Accueil / International / Melania Trump ne pas suivre les RÈGLES typiques de la Maison Blanche

Melania Trump ne pas suivre les RÈGLES typiques de la Maison Blanche

L’épouse du président élu ne veut pas suivre les règles typiques de la Maison Blanche. Et tant mieux pour elle! Cela créera sans doute des maux de tête pour l’administration de son mari, mais Melania fait en même temps une faveur aux futures premières dames. L’épouse du président élu Donald Trump Melania semble être la seule première dame depuis plus de 200 ans à se soucier davantage d’elle-même que de l’image de son époux. Tant mieux pour elle, estime Lauren A. Wright, chroniqueuse au Washington Post.  La seule façon de sauver un mariage heureux dans sa situation, estime la journaliste, est de casser le stéréotype de la femme du président, de ses occupations « traditionnelles », car l’image de top-modèle que dégage Mme Trump débordait dès le début le cadre classique d’une occupante de la Maison Blanche.

Premièrement, Melania a refusé net de s’installer dans cette résidence et quitter son Manhattan, qu’elle aime tant. Ce qui compliquera d’autant la vie de l’administration de son mari. Elle sera donc la seule première dame à ne pas occuper la Maison Blanche dès l’investiture de son époux. Cette décision a soulevé une vague de critiques car elle témoigne de la volonté de Mme Trump de se distancier des affaires de l’État et de conserver son train de vie habituel. Sa vie hors des murs de la résidence officielle entraînera des dépenses supplémentaires pour assurer sa sécurité. Mais les dépenses des contribuables semblent être le dernier souci de Mme Trump. Et cet égoïsme sain est un « pas en avant » pour la condition de première dame, selon Lauren Wright.

Un autre facteur qui irrite l’opinion publique est le fait que Melania ne fait rien pour conquérir les médias. Elle n’a presque jamais paru devant la presse durant la campagne électorale. Tout cela pourrait faire croire que Melania Trump est soutenue par les féministes. Mais, paradoxalement, les défenseuses des droits de la femme la critiquent elles aussi. Tout au long de la campagne électorale, Mme Trump a été condamnée pour avoir posé nue, accusée d’avoir fourni des services d’escorte et de n’être qu’un trophée pour son mari, en plus d’avoir été tournée ne dérision pour son apparence et son accent. Une fois de plus, contrairement aux règles de la campagne présidentielle typique, qui appelle les conjoints des candidats à améliorer activement leur image positive, plutôt que de détourner de leurs époux l’attention du public, elle a répondu assez agressivement à ces attaques, menaçant de poursuivre plusieurs auteurs pour diffamation.

About Diouf Babacar

Voir aussi

La Chine joue au DÉTECTIVE et observe des exercices RIMPAC dans le Pacifique

Share this on WhatsApp La Chine a été prise en flagrant délit en train de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)