Accueil / A la une / Menacée de fermeture commission bancaire de la Bceao – Le Président Sall décaisse 50 milliards pour maintenir la Cnca en vie

Menacée de fermeture commission bancaire de la Bceao – Le Président Sall décaisse 50 milliards pour maintenir la Cnca en vie

iGFM – (Dakar) 50 milliards francs Cfa ! C’est l’astronomique somme que l’Etat a injectée dans les coffres de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas), pour éviter sa fermeture, suite aux recommandations de la commission bancaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). Les prêts en souffrance de l’institution financière sans aucune garantie dépassent l’art du management.

N’eût été l’intervention du chef de l’Etat, Macky Sall, la Caisse nationale de crédit agricole (Cnca) allait mettre la clef sous le paillasson. En effet, la mission de la commission bancaire qui avait fouillé la gestion de la direction générale, recommandait des provisions de 80 milliards francs Cfa pour sauver l’institution financière. Un montant revu à la baisse jusqu’à 50 milliards FCfa. Et pour maintenir la Banque en vie, une convention de cession de créances, entre la Cncas et l’Etat du Sénégal, a été signée. Seulement, après avoir épongé les crédits en souffrance de la Banque dirigée par Malick Ndiaye, l’Etat, à travers la Société nationale de recouvrement, éprouve d’énormes problèmes pour percevoir les sommes prêtées. Si l’on sait que plusieurs créanciers sont partis avec des centaines de millions ou milliards de francs de l’Institution sans aucune garantie.
A preuve, dans un document relatif à l’état des créances dont nous détenons copie, une société dénommée Da Tong entreprise projet Devel Agri, a contracté un prêt de 2 063 221 252 Cfa sans aucune garantie à la Cncas, la Société sénégalaise de marchandise céréale, 1 649 191 152 Cfa sans aucune garantie, Energy service company Ltd, 1 055 229 420 Cfa sans aucune garantie, Sotiba Simpafric 85 617 796 Cfa, Action (2000) un prêt de 72 199 906, Aset 31 088 379 Cfa, Ortho International 222 353 615 Cfa. D’autres créanciers obtiennent des prêts de plusieurs millions, avec comme gage une voiture. Pis, la Société nationale de recouvrement fait face à des créanciers décédés dont certains étaient des retraités de la Cncas. «La commission bancaire a fait des recommandations concernant la gestion de la Cncas. Et le ministre des Finances prendra les mesures nécessaires pour la viabilité de la banque. On ne peut comprendre que des personnes bénéficient de fortes sommes d’argent en guise de prêt, sans aucune garantie», confient des sources bancaires. Dans cette lancée, nos interlocuteurs s’interrogent sur des prorogations d’échéances accordées à certaines entreprises jusqu’en juillet 2017.
Rappelons également que le Président Sall avait, dans un passé récent, volé au secours de la Cncas, en payant une dette de 13 milliards Cfa que leur devait des paysans, agriculteurs…dans le programme d’autosuffisance en riz.
L’OBSERVATEUR

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Birame Soulèye Diop,l’administrateur général de Pastef libéré après son audition

Share this on WhatsApp Auditionné sur procès-verbal en présence de son avocat, selon des sources …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)