Accueil / Sport / MOUSSA SOW, 31 ANS :”Je ne pense pas que je serais là en 2019″

MOUSSA SOW, 31 ANS :”Je ne pense pas que je serais là en 2019″

Comme l’ensemble de l’équipe, Moussa Sow n’a pas pour autant voulu expliquer la défaite par un “manque de chance”. Et après une troisième CAN décevante malgré les quarts de finale atteints, l’attaquant de 31 ans , auteur d’un but dans le tournoi, ne sait pas s’il restera jusqu’à la CAN 2019.

Que ressentez-vous après cette élimination?

Je ressens des regrets, de la tristesse, tout ce que peut ressentir un joueur en perdant un quart de finale. C’est ma troisième CAN et je suis vraiment déçu. C’est dommage parce qu’on a vraiment tout donné.

Cette défaite fait-elle plus mal après le match et le parcours de l’équipe au premier tour?

C’était écrit. Je pense que Dieu l’avait décidé ainsi. Personne ne peut nous reprocher de n’avoir pas tout donné, de nous être pas battus et de n’avoir pas mouillé le maillot sénégalais.

Expliquez-vous cela par un manque de chance?

Je ne sais pas si la chance existe dans le football. Le Cameroun a bien travaillé et tout fait pour que le Sénégal ne gagne pas. Et dans cette épreuve, c’est l’un ou l’autre qui passe . Ce que je retiens, c’est qu’on a tout donné dans cette CAN et qu’on avait à cœur d’aller très loin.

Comment était Sadio Mané dans le vestiaire après son penalty raté?

Il était triste. Il avait envie de faire quelque chose de bien ce soir et marquer ce penalty. Il l’a raté et il fallait bien qu’il y ait un gagnant et c’est le Cameroun. Mais Sadio est quelqu’un de fort. Il reviendra plus fort avec le Sénégal.

Que vous a dit le coach Aliou Cissé dans le vestiaire?

Il nous a tous remerciés de nous être investis, le staff, les joueurs tout le monde a suivi ce qu’il a voulu faire et au final, on n’a pas été récompensés.

Quel est maintenant l’avenir de cette génération?

il est positif. Il y a de bons jeunes joueurs qui sont derrière et qui arrivent. C’est encore une bonne génération. Tout le monde l’a vu et on espère qu’on fera tout pour aller le plus loin possible.

Allez-vous viser une quatrième CAN avec celle de 2019 au Cameroun?

Je ne pense pas que je serai là en 2019. Mais on verra bien ce qui arrivera parce qu’il y a la Coupe du monde. Mais pour la CAN 2019, c’est trop loin.

Est-ce à dire que vous ne comptez pas rester longtemps en sélection?

Je suis et je serai disponible. Après, on ne sait pas. C’est vrai que je n’en sais pas trop. Je me pose encore des questions de vouloir continuer ou arrêter. Mais on verra bien.

Qu’est-ce qu’il faudra faire pour maintenir cette génération?

C’est de continuer ainsi, comme on l’a fait sur cette CAN 2017. On avait bien commencé avec deux victoires et un match nul devant l’Algérie. Ce sont des jeunes qui ont de l’avenir et qui vont venir et tout donner, comme Famara (Diédhiou). On a une belle génération et c’est ce qu’il faut retenir.

Source : L’Obs / leral 

About Diouf Babacar

Voir aussi

Luka Modric, le génie croate qui risque de finir en prison après la finale …..

Share this on WhatsApp Coupe du monde 2018 : Luka Modric, le génie croate qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)