International

Netanyahu se sert de L’ECHEC de Ronaldo pour INCITER les Iraniens à la RÉVOLUTION

«Imaginez-vous à quel point il est difficile d’empêcher Ronaldo de marquer ? C’est quasiment impossible. Mais l’équipe d’Iran l’a fait», a déclaré dans une vidéo M.Netanyahu qui, ballon entre les mains, ajoute que si l’équipe d’Iran a pu arrêter le Portugais, alors l’opposition iranienne pourrait se retourner avec succès contre le gouvernement. Benjamin Netanyahu a décidé de jouer sur les émotions et de profiter de la joie des Iraniens dont l’équipe nationale a obtenu un match nul contre le Portugal (1-1) afin de les encourager à se lever contre le gouvernement.

Il a notamment diffusé sur des réseaux sociaux, dont son compte officiel sur Twitter, une vidéo intitulée «Pourriez-vous empêcher Ronaldo de marquer un but ?!» où il appelle l’opposition iranienne à s’inspirer de la performance de son équipe de football contre Cristiano Ronaldo pour trouver le «courage» de se battre contre ceux qui dirigent le pays.

«Imaginez-vous à quel point il est difficile d’empêcher Ronaldo de marquer ? C’est quasiment impossible. Mais l’équipe d’Iran l’a fait», a ainsi déclaré le Premier ministre israélien tenant entre les mains un ballon de football. «Vous avez montré du courage sur le terrain, et aujourd’hui vous avez montré le même courage dans les rues d’Iran», a-t-il poursuivi en faisant allusion au mouvement de manifestations et de grèves qui secoue l’Iran depuis le 25 juin. M. M.Netanyahu a notamment évoqué «de nombreux problèmes» présent en Iran, dont «la pollution de l’air, la pénurie d’eau, les milliards gaspillés dans la terreur».

«Pouvez-vous imaginer ce qui se passerait si le gouvernement iranien, au lieu de gaspiller votre argent en Syrie, au Yémen et dans des guerres inutiles au Moyen-Orient, commencerait à investir dans la résolution de ces problèmes en Iran?», a-t-il ajouté. Il a notamment souligné que le peuple iranien était «la solution à tous ces problèmes», avant d’énumérer son aide au pays et de promettre de ne jamais cesser de «plaider pour la paix avec le peuple iranien». «Un jour, j’espère voir un match entre l’équipe d’Iran et celle d’Israël dans un Téhéran en paix. Ce jour-là, nous aurons tous gagné», a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)