A la une

Niasse et compagnie chargent l’opposition

Le Secrétariat général de l’AFP s’est réuni, hier, pour magnifier la loi sur le parrainage adoptée la semaine passée. « Tous les observateurs soucieux de l’avenir de notre démocratie s’accordent sur l’impérieuse nécessité de rationaliser la vie politique de notre pays, en particulier les partis politiques et les candidatures», ont indiqué les membres de l’instance dirigeante progressiste.

« Le parrainage, qu’il soit citoyen ou celui des élus, est une pratique courante dans les démocraties, à travers le monde. C’est d’abord une étape démocratique de légitimation, un garde-fou salutaire, pour prévenir notre pays contre les aventuriers de tous poils », soutient Niasse et Cie qui ont rappelé la pléthore de listes constatée aux législatives de 2017. « Et 47 ont obtenu des députés dont plusieurs grâce aux système du plus fort reste », révèlent les progressistes.

Avant d’ajouter, très en verve, ‘’la manipulation fascinante qui a tenté d’assimiler la loi sur le parrainage à la forfaiture du 23 juin 2011. Elle a montré toutes ses limites, face au peuple sénégalais qui a fait preuve, une fois de plus, de sa grande maturité. La surprenante volonté de falsifier une histoire plutôt récente, en inversant les rôles, ne saurait prospérer ».
aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)