International

ONU : The NYT et les Rideaux

C’est bien l’administration de Barak Obama qui a dépensé des dizaines de milliers de dollars en rideaux pour le bureau de l’ambassadrice américaine à l’Onu, a écrit vendredi The New York Times. Auparavant, le média avait été assez flou à ce sujet.  The New York Times a reconnu avoir créé une «fausse impression» concernant l’achat de rideaux pour un montant de 52.701 dollars pour le bureau de l’ambassadeur américain auprès de l’Onu. Son article initial publié le 13 septembre et intitulé «La vue de Nikki Haley sur New York est sans prix. Ses rideaux ? 52.701 dollars» aurait laissé entendre que c’est l’administration Trump qui avait passé cette commande. Bien que les rideaux aient été installés après la prise de fonctions de Mme Haley en 2017, l’achat a été effectué il y a plusieurs années sous le Président Obama.

Suite à cette publication, de nombreux Républicains, dont le sénateur de Floride Marco Rubio et le fils du locataire de la Maison-Blanche Donald Trump Jr., ont pris la défense de l’ambassadrice américaine et de Donald Trump. «Voulez-vous un exemple de publication d’informations biaisées par un média ? Regardez ce titre complètement faux et trompeur sur Nikki Haley. Il ne s’agit pas de « ses rideaux ». Et dans le texte ils ont caché le fait que l’achat avait été effectué sous l’administration Obama.»  ​«C’est choquant ! Désormais cela n’attirera plus l’attention. Les rideaux pour un montant de 52.000 dollars pour le bureau de Nikki Haley ont été achetés par le Département d’État sous Obama, pas sous Trump.»

​Par conséquent, The New York Times a changé le titre de cet article pour «Le Département d’État a dépensé 52.701 dollars en rideaux pour la résidence de l’ambassadrice à l’Onu», en publiant une clarification sur son site, selon laquelle «l’article ne devait pas être consacré à Mme Haley et sa photo ne devait pas être utilisé».

​Ce n’est pas la première fois que The New York Times reconnaît avoir menti sur un sujet lié à Donald Trump. En mai, le média a publié un erratum à son article sur le rassemblement organisé par le Président américain à Nashville. Ayant initialement indiqué qu’environ 1.000 personnes y avaient assisté, ce média aux 122 prix Pulitzer, réputé comme l’un des plus prestigieux journaux américains, a corrigé ce chiffre, en l’augmentant jusqu’à 5.500 participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)