Accueil / A la une / OPÉRATION TABASKI : LE GOUVERNEUR DE TAMBACOUNDA INVITE LES ÉLEVEURS À REMBOURSER LEURS DETTES

OPÉRATION TABASKI : LE GOUVERNEUR DE TAMBACOUNDA INVITE LES ÉLEVEURS À REMBOURSER LEURS DETTES

Le gouverneur de la région de Tambacounda, El Bouya Amar a invité, mardi, les éleveurs ayant contracté des crédits dans les institutions bancaires à les rembourser pour “faciliter la prochaine opération Tabaski”. “Des élèveurs qui font l’opération Tabaski ont contracté des dettes qu’ils n’ont toujours pas remboursées. Les banques vivent de crédits. Ils doivent s’acquitter de leurs dettes afin de permettre aux autres d’en bénéficier”, a- t-il dit.
Le gouverneur présidait le Comité régional de développement (CRD) sur la préparation de la Tabaski 2018. Ont pris part à cette réunion les représentants des services de défense et sécurité des départements de Goudiry et Bakel, frontaliers avec le Mali et la Mauritanie. Il a indiqué que l’accent sera “une nouvelle fois” mis sur la sensibilisation pour amener les éleveurs ayant contracté des crédits à rembourser. “Si cette manière de procéder ne donne pas les résultats escomptés, nous serons obligés de les contraindre”, a-t-il ajouté.  “C’est un défi à relever au niveau de la région. Si aucune mesure n’est prise le problème va porter atteinte au développement de la filière”, a souligné El Bouya Amar, précisant que Goudiry est le département qui “pose le plus de problème sur le remboursement des crédits”.
Le chef de l’exécutif régional a en outre indiqué que “toutes les dispositions sont prises par rapport à l’encadrement des marchés, à la sécurité et à la santé animale”. Le chef de service de l’élevage de Tambacounda, Dr Rosalie Seck Gbetie a jugé “correct” l’approvisionnement des marchés de bétail. Pour la Tabaski 2017, 341 763 moutons étaient venus du Mali et de la Mauritanie. “Nous avons observé une importation supérieure en 2017 comparé au cinq années précédentes” a dit le Dr Seck qui relève que des “mesures pratiques” ont facilité l’arrivée et l’accès aux points de vente des promoteurs. Par ailleurs, quelques 600 tonnes d’aliments de bétail ont été remises au service régional de l’élevage pour la période de soudure, a noté Dr Seck, mentionnant qu’une enveloppe de 395 millions de FCFA est disponible pour l’opération sauvegarde du bétail dans les quatre départements de la région.
Source : APS

About Diouf Babacar

Voir aussi

Avenant de contrat : Ce que la Fédé exige de Aliou Cissé

Share this on WhatsApp Les termes du premier contrat signé le 5 mars 2015 remplis, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)