,

PARC INDUSTRIEL INTERNATIONAL DE DIAMNIADIO (PIID) : L’Etat a déjà investi 25 milliards de fcfa

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a procédé, hier, à la cérémonie de signature de conventions pour le démarrage des activités du Parc Industriel International de Diamniadio (PIID).

A en croire Amadou Ba, un espace de 13 hectares a été construit, grâce à un investissement de 25 milliards de F Cfa de l’Etat du Sénégal en attendant de mobiliser 60 milliards pour l’aménagement du Parc en tant que tel.
« La réalisation du Parc Industriel International de Diamniadio (PIID) est l’expression de la volonté du Sénégal, de se positionner comme hub logistique et industriel régional. L’ambition du Plan Sénégal Emergent (PSE) est de créer les conditions d’une croissance soutenue et durable à même de réduire significativement la pauvreté, de promouvoir le secteur privé, l’emploi et l’émergence économique. »
C’est dans ce cadre, selon le ministre des Finances, que le Président Macky Sall a confié à l’Agence pour l’Aménagement et la Promotion des Sites Industriels (APROSI), la construction du Parc Industriel International de Diamniadio. Un pari réussi pour cette structure qui, en un temps record, est parvenu à rendre effective cette volonté du Chef de l’Etat.
Amadou Ba indique que l’aménagement du Parc industriel de Diamniadio s’effectue en deux temps : « Dans la première phase, un espace de 13 hectares a été construit, grâce à un investissement de 25 Milliards de FCFA, de l’Etat du Sénégal. Cet aménagement va permettre : l’augmentation du volume des investissements directs étrangers ; la création de 15 000 emplois directs et 8 000 emplois indirects ; l’augmentation des exportations pour un montant de 79 milliards FCFA, dès la première année ; l’augmentation du PIB de 58 milliards FCFA, également dès la première année.
Pour la deuxième phase de ce projet, au-delà de l’aménagement de Zones économiques spéciales, l’ambition du Président Macky Sall est de créer un écosystème de services à travers notamment des incitations performantes, susceptibles d’améliorer considérablement le climat des affaires. » Ce mécanisme sera administré par l’APIX et le développeur qu’est la SIAA (la Société des Infrastructures d’Affaires Atlantique), opérant dans le cadre d’un Partenariat public privé (PPP).
C’est du moins ce qu’a fait savoir l’argentier de l’Etat avant d’arguer que la SIAA va mobiliser des ressources d’un montant de 60 milliards FCfa, dans cette 2ème phase d’investissement, pour l’aménagement du Parc industriel de Diamniadio.
« L’exploitation de la zone industrielle sera assurée par la SIAA, qui est le fruit du partenariat entre le Gouvernement du Sénégal et celui des Îles Maurice, à travers le FONSIS et le Mauritius-Africa Fund (MAF) », conclut-il.

dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Amy Collé : «Je n’étais pas moi-même, je suis enceinte»

GAMBIENS ET SÉNÉGALAIS ONT ÉCHANGÉ SUR LA CONSTRUCTION DU PONT DE FARAFEGNY (COMMUNIQUÉ)