Pékin POINTE du doigt les responsables de la DÉSTABILISATION en mer de Chine MÉRIDIONALE 

Des forces extérieures organisent délibérément des provocations en vue de déstabiliser la situation en mer de Chine méridionale, selon le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. Lors d’une conférence de presse organisée en marge de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale, organe suprême du pouvoir d’État en Chine, le ministre des Affaires étrangères Wang Yi  a désigné les responsables de la déstabilisation dans la région de la Mer de Chine Méridionale.

«Il y a, certes, certains défis en ce qui concerne la question de la mer de Chine méridionale, le problème majeur restant le fait que certaines forces extérieures sont mécontentes de l’amélioration de la situation dans la région. Elles y organisent délibérément des provocations , créent le chaos, y envoient à tort ou à raison des navires portant des armes lourdes et des avions pour démontrer leur force», a déclaré le ministre. Il a ajouté que «la militarisation restait le principal obstacle à la paix et à la stabilité de la région».

La Chine est aux prises avec des différends concernant les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale avec plusieurs pays de la région, parmi lesquels le Japon, le Vietnam et les Philippines. La République populaire de Chine estime que le Vietnam et les Philippines se servent délibérément du soutien des États-Unis afin de fomenter des tensions dans la région. Suite à une plainte des Philippines, la Cour permanente d’arbitrage de La Haye a jugé que les revendications chinoises en Mer de Chine méridionale étaient mal fondées. Selon l’arrêt de la Cour, les Spratleys, dont le territoire est revendiqué, n’ont pas le statut d’îles, et n’ont pas de zone économique exclusive. La Chine n’a pas reconnu ce verdict.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*