,

Penda Mbow : «S’il y a autant de partis, c’est que notre démocratie est malade»

La pléthore des listes aux prochaines législatives risquent d’avoir des effets néfastes. C’est l’avis du Professeur Penda Mbow qui a affirmé par ailleurs que ces listes et le nombre important de partis politiques aussi Sénégal traduisent une profonde maladie de notre démocratie.

«Le Sénégal est un pays qui était connu jusque-là par la profondeur de sa démocratie, la générosité de ses hommes politiques, leurs engagements qui ont beaucoup œuvré pour la stabilité du pays, pour l’encadrement d’une jeunesse pour tout simplement aller vers le développement», a déclaré Pr Penda Mbow qui était l’invitée, ce matin, de l’émission «Grand Jury » de la RFM.  L’historienne qui exprimait toute sa «déception» face à la pléthore de listes et partis dans le champ politique sénégalais a expliqué que ce facteur traduit un profond mal qui gangrène notre démocratie.

« S’il y a autant de partis c’est parce qu’il y a une véritable maladie dans notre démocratie. Il y a crise au sein des partis politiques parce qu’à l’intérieur de ces partis la démocratie ne fonctionne pas et on a un déficit très grave parce que les élites politiques ne circulent pas», indique-t-elle.
Et d’ajouter : «Qu’est-ce qu’on peut faire avec 47 listes ? » Selon elle, ces 47 listes pourraient être à l’origine des abstentions qui risquent d’être très importantes le 30 juillet prochain.

Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Pierre Goudiaby Atépa déterre la hache de guerre pour sauver le littoral

TALLA SYLLA A COEUR OUVERT