PHOSPHATE : Le développement du projet d’expansion de Baobab nécessitera un investissement de 183 millions $

Il faudra des dépenses en capital de 183 millions $ pour amener en production, le gisement de phosphate Gadde Bissik, au Sénégal. C’est ce qu’a rapporté l’étude de faisabilité réalisée par Avenira pour ce projet d’expansion de sa grande mine Baobab. Selon l’étude, ce capital devrait être récupéré au bout de 3,3 ans, à compter de la date d’entrée en production. Le projet devrait générer, sur une durée de vie initiale de 13,4 ans, des flux de trésorerie de 544 millions $ et un EBITDA de 1,02 milliard $. La valeur actuelle nette après impôt est estimée à 212 millions $ et le taux de rentabilité interne à 25,5%.

Sur le plan opérationnel, il devrait permettre de produire 13,2 millions de tonnes de phosphate naturel. Le taux de récupération devrait afficher une moyenne de 65% sur toute la durée de vie de la mine.«L’étude de faisabilité démontre clairement les solides assises techniques du projet et les rendements financiers convaincants, avec des techniques d’extraction et de traitement offrant un produit de haute qualité.», a commenté le DG d’Avenira, Louis Calvarin.Avenira prévoit de prendre une décision d’investissement pour le projet au premier semestre 2020. En attendant, la compagnie réalisera une étude de faisabilité bancable pour optimiser les estimations actuelles.

senegalinfos.com avec Agence Ecofin




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*