Accueil / Actualités / PLAIDOYER POUR LA PÉRENNISATION DU FINANCEMENT DE LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME

PLAIDOYER POUR LA PÉRENNISATION DU FINANCEMENT DE LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME

 Le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), Dr Omar Sarr, a plaidé jeudi pour la pérennisation du financement de la lutte contre le paludisme qui reste un défi majeur à relever pour atteindre les objectifs du plan stratégique 2016-2020 du PNLP. Pour la préparation de la campagne universelle de 2019, “le même exercice” sera fait comme “l’année dernière’’, pour donner plus de 8 millions de moustiquaires aux populations sénégalaises’’, a-t-il indiqué.
Il s’exprimait ainsi lors de la réception de 124 830 boites de 9 comprimés chacune de ‘’Duo Cotecxin’’, d’une valeur de 2 milliards de FCFA, offerts au Sénégal par la Chine pour la prise en charge des cas simples du paludisme.  D’après le Dr Sarr, la pérennisation et la distribution des moustiquaires sont des étapes importantes pour l’atteinte des objectifs du Plan stratégique de lutte contre le paludisme, qui est d’aller vers la pré-élimination en 2020 et la pérennisation afin de tendre vers l’élimination à l’horizon 2030.
‘’La mise en œuvre du plan stratégique de lutte contre le paludisme 2016-2020 a commencé à faire germer des progrès notables’’, a-t-il confié, relevant qu’en termes de morbidité et de mortalité, il est enregistré en 2016 une morbidité proportionnelle de l’ordre de 3, 27% et une mortalité proportionnelle de l’ordre de 2,19%. En termes de prévalence du paludisme, poursuit-il, sur les 14 régions du pays, l’Enquête démographique et de santé (EDS-2016) a révélé que les 13 ont une prévalence inférieure ou égale à 1%. Celle-ci est de 2% pour la région de Matam, 3% pour Kolda et 4% pour Kédougou.
Le coordonnateur du PNLP a indiqué que pour la couverture universelle, l’année 2016 a été marquée par une distribution de masse de plus de 8 millions de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action aux populations sénégalaises. ‘’Cela, avec un taux de satisfaction des besoins exprimés de plus de 98% et, également, 98% de disponibilité de tous les intrants de prise en charge, notamment les tests de diagnostic rapide (TDR), mais aussi les médicaments pour la prise en charge des cas simples.’’ A son avis, cela démontre encore une fois les efforts consentis par l’Etat du Sénégal et ses partenaires pour vaincre le paludisme.
Source : APS

About Diouf Babacar

Voir aussi

Des militants de Greenpeace ont protesté devant les locaux de l’ANAM pour exiger le re-jaugeage complet des navires de pêche au Sénégal

Share this on WhatsApp Dakar, le 18 juillet 2018 – Aujourd’hui, des militantes et militants de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)