,

PLAIDOYER POUR UNE PARTICIPATION DES FEMMES À LA GESTION DE LA CITÉ

 Le journaliste et prêcheur Maodo Malick Faye a plaidé, samedi à Kaffrine, pour une participation des femmes à la gestion de la cité, ainsi que pour leur accès aux instances de prise de décision.  ‘’Aujourd’hui, les femmes représentent plus de 50% de la population sénégalaise. Le rôle de la femme, ce n’est pas de rester et croiser les bras. Elle doit participer à la gestion de la cité’’, a-t-il déclaré, en animant une conférence religieuse.
Cette manifestation, initiée par les Amazones de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) de Kaffrine et placée sous le thème ’’femme politique, citoyenneté et religion, a regroupé des chefs religieux, des responsables politiques et de nombreuses femmes de la région de Kaffrine. ’’Il faut une participation effective des femmes à a vie politique. ‘’Les femmes doivent aujourd’hui avoir accès aux postes de leadership politique et aux ressources de l’Etat. Les hommes doivent prendre compte des intérêts des femmes’’, a encore souhaité le journaliste de la radio sud FM.
Selon lui, la femme a le droit et le devoir de participer à la gestion de sa cité comme le font les hommes. ‘’Les structures doivent être inclusive et démocratique. Il faut une égalité du genre en politique’’, a-t-il ajouté. ’Les amazones de l’APR de Kaffrine visent la participation
effective des femmes à la vie politique’’, a dit la présidente de cette association, Khady Diouf. ‘’Nous mettons à la disposition de nos membres une plateforme qui fournit des ressources, de l’expertise, favorise le dialogue, la création de connaissances et le partage d’expériences entre les femmes politiques’’, a-t-elle ajouté.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Un MUR long de 700 km SÉPARE désormais la Turquie et la Syrie

Vous l’aviez dit : Quand Ousmane Ngom attaquait Macky Sall et défendait bec et ongles Wade, Karim et le PDS