,

Plus de 130 milliards investis entre 2012 et 2016

Au Sénégal, entre 2012 et 2016, 132 milliards 647 millions 368 183 F CFA ont été investis dans le secteur de l’éducation. La répartition des investissements, par région, a montré que Dakar qui, jusqu’en octobre 2016, comptait 418 393 élèves, caracole en tête du fait du montant qui lui a été alloué.
La capitale, a eu droit à 23,02 milliards de F CFA. Ensuite vient, respectivement, selon l’importance des fonds investis, Kaolack qui a absorbé 13,499 milliards pour 211 066 élèves, Fatick (12,555 milliards), Thiès (12,268 milliards), Louga (10,856 milliards) , Diourbel (8,929 milliards), Matam (7,954 milliards) , Kaffrine (7,712 milliards) , Kolda (7,97 milliards) , Saint-Louis (7,060 milliards), Sédhiou (6,558 milliards) ; Tambacounda (6,381 milliards) , Ziguinchor (4,858 milliards) et enfin Kédougou (3,289 milliards), renseigne la synthèse des programmes de construction d’infrastructures scolaires de 2012 à 2016.
Dans ce document présenté, brièvement à Kédougou, à l’occasion d’un Comité régional de développement (Crd), montre que les régions de Kaffrine, Kédougou, Louga, Matam et Fatick ont reçu per capita (pour chaque centaine d’élèves), les montants plus importants. Le document, indique aussi que les régions qui ont reçu le moins de financement exécuté durant cette période sont Kédougou et Ziguinchor.
Dressant le bilan des réalisations dans le secteur de l’éduction, ladite synthèse a montré que 7 814 salles de classes, 1 140 blocs d’hygiène, 743 blocs administratifs et 530 points d’eau, entre autres, ont été construits dans le sous-secteur de l’enseignement élémentaire. Ce, pour un coût de 49,5 milliards de F CFA. A cela s’ajoute aussi les 333 écoles élémentaires complètes et deux (02) complexes scolaires. Des infrastructures qui ont respectivement coûté, 12,45 milliards FCFA et 4,03 milliards FCFA.
Dans le sous- secteur de l’enseignement moyen, des réalisations ont aussi été faites. Entre 2012 et 2016, 1 661 salles de classe ont été construites pour augmenter la capacité d’accueil des collèges ou pour remplacer les abris provisoires, indique ledit document élaboré par le ministère de l’Education nationale (Men). A cela s’ajoute, entre autres, 70 blocs administratifs, 268 blocs d’hygiène, d’un coût de 24,89 milliards FCFA et 162 Cem (Collèges d’enseignement moyen).
Dans le cadre de la promotion de l’enseignement des sciences et des mathématiques, 20 Blocs scientifiques et technologiques (Bst) sont en construction dont 7 déjà livrés et 08 en réhabilitation. A ce propos, le ministre Serigne Mbaye Thiam, en visite sur le chantier du Bst de Kédougou, ce mardi 28 mars 2017, a demandé l’accélération des travaux, pour livrer le site dans les meilleurs délais.
Au total, 21 lycées, 12 daaras modernes, 7 Inspections d’académie, ont été réalisés grâce à ces 132,6 milliards investis dans le secteur de l’éducation par le régime en place.
Youssoupha MINE

Auteur: Youssoupha MINE – Seneweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

“LES JOURNÉES DU TRANSPORT AÉRIEN” À PARTIR DE JEUDI PROCHAIN

Mbacké : La gendarmerie empêche l’inhumation d’un talibé battu à mort