jeudi , octobre 18 2018
Accueil / Actusrégions / PLUS DE 30 MILLIARDS DE L’UE ET L’AFD POUR LA SODAGRI

PLUS DE 30 MILLIARDS DE L’UE ET L’AFD POUR LA SODAGRI

Un projet pour renforcer la résilience des populations rurales du Tiers Sud Sénégal va bientôt être lancé. L’annonce est de Christophe Bigot ambassadeur de France au Sénégal qui a visité la vallée d’Anambé hier, mardi 15 février, en compagnie du directeur de la SODAGRI, le professeur Moussa Baldé.

C’est l’ambassadeur de France, Christophe Bigot, qui a donné la bonne nouvelle à Soutouré, siège de la SODAGRI. Accompagné par la directrice de l’Agence française de développement (AFD), le diplomate français a visité le secteur G des aménagements de la vallée d’Anambée. Après s’être entretenu avec les producteurs de la zone et les responsables de la SODAGRI, il a pu constater le début des travaux pour la production en contre saison où environ 700 ha vont être emblavés pour un potentiel de 3000 ha disponibles.

Cette faiblesse est due à des contraintes liées à l’irrigation, entre autres. Après les échanges avec les acteurs sur ces contraintes et les grandes avancées notées dans la zone, l’ambassadeur a annoncé la bonne nouvelle: la signature prochaine du Projet Tiers Sud d’un coût de plus de 30 milliards de nos francs pour 4 départements à savoir Vélingara, Tambacounda, Kédougou et Salémata. 20 communes vont être touchées pour prés de 680.000 habitants dont 210.000 femmes.

Ce programme va renforcer les initiatives en cours pour l’autosuffisance en riz dans cette zone. Il a 3 composantes que sont l’investissement productif, la sécurité alimentaire et nutritionnelle et l’appui institutionnel. En effet, le projet va permettre la réhabilitation du secteur G, l’aménagement de bas fonds de prés de 571 ha à Saré Wogna, Temento, Dimboly Molandé et Sambangara, la mise en place de 81 km de pistes de production, la construction et gestion de communes rurales à vocation productives. Il y a aussi l’actualisation et la gestion des aménagements hydro-agricole, l’application de la politique de maintenance avec un manuel sur le sujet entre autres.

Les communes vont être appuyées pour la gestion et l’aménagement de leur terroir avec des plans d’occupation. L’AFD qui va assurer prés de 27 millions d’euros dans le financement tient aussi à la diversification. C’est ainsi que les filières maïs, banane et la filière laitière seront accompagnées. La directrice explique qu’après le Nord Sénégal, l’AFD entend accompagner le secteur agricole au Sud.
sudonline

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

Violente altercation entre travailleurs de DDD: Trois blessés et des véhicules caillassés

Share this on WhatsApp L’inauguration du centre médico-social de la société de transport Dakar Dem …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)