,

Podor : L’association Rizaf exploite 47 hectares en rizière :Un projet d’économie sociale et solidaire à Thikité

Le projet TRAT (toufnde Roumde agricole Thikité )est initié par l’association Rizaf dans le village de Thikité (département de Podor) au nord du sénégal. Cette association basée à Marseille en France exploite depuis 2016 ,47 hectares en rizière avec une création d’emploi de 300 personnes par an.

HISTORIQUE DU PROJET

Saly Sow est à l’origine du « projet TRAT » de développement agricole dans la vallée du fleuve Sénégal. Elle a grandi au village de Méry qu’elle a quitté à l’âge de 18 ans pour aller à Saint-Louis (Sénégal), elle a ensuite immigré en France où elle a travaillé dans l’hôtellerie restauration depuis 15 ans. Puis elle a suivi une formation d’entrepreneuse et de comptabilité.

Elle a gardé des liens très étroits avec les habitants de sa commune de naissance, et a toujours voulu les aider à être autonome en exploitant au mieux la richesse de leur terre grâce au fleuve qui l’entoure. Ce projet est une opportunité pour tous les habitants alentours de « mieux gagner leur vie ». Il emploiera jusqu’à 300 personnes de différents villages pendant 2 campagnes par an.
Projet TRAT(Toufnde Roumde Agricole Thikité ) :Un moyen efficace de création d’emploi

Le projet se trouve sur la bordure du fleuve senegal et de la rivière doué est dans une zone à sol aride ou on peut exploiter du maraîchage et de la culture de riz .C’est dans le village de Thikité ou se trouve ce projet agricole est exploitée par les villageois et d’autres personnes venu de divers villages du fouta et du senegal depuis 2012. Depuis 2016, L’association Rizaf exploite 47 hectares.Vu sa performance depuis sa naissance ,le village de Thikité serait prêt à s’associer pour une valorisation agricole de 1317hectares et demande à saly de porter un grand projet de riziculture irriguée,un projet d’infrastructure de développement de toute sa région.

Une cohérence avec les politiques de développement du Sénégal :

Les villageois dépendent du riz exporté et les légumes qui viennent des grandes villes. Certains n’ont pas les moyens pour payer les produits d’importation très chers. Le produit local est meilleur en qualité et en prix (circuit direct).

Les objectifs des politiques de développement rejoignent clairement le projet de SALY et des habitants de THIKITE. Dans la vallée du fleuve Sénégal, il s’agit de mettre à profit le fort potentiel agricole en vue de lutter contre la pauvreté, de contribuer à la sécurité alimentaire et d’améliorer les conditions de vie des populations.

80% du riz consommé est actuellement importé, alors que les terres sont extrêmement fertiles. En effet, les fortes potentialités hydro-agricoles de la vallée du fleuve Sénégal permettraient pourtant de couvrir en grande part des besoins nationaux. Dans une région ou la pauvreté dépasse les 40% de la population, les efforts entrepris ces dernières années, ont prouvé la compétitivité de la production locale. Actuellement, il s’agit de créer les conditions favorables pour des nouveaux investissements dans la culture irriguée dans la vallée du fleuve.

Source : podorinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

“Le Sénégal va publier tous les contrats miniers et pétroliers” selon le Premier ministre

El Hadji Ndiaye : « Des élèves koldois pourront bientôt continuer leurs études dans des lycées professionnels de l’Europe »