Polémique entre Macky Sall et Idrissa Seck, ça sent le gaz | senegalinfos
mardi , octobre 23 2018
Accueil / Economie / Polémique entre Macky Sall et Idrissa Seck, ça sent le gaz

Polémique entre Macky Sall et Idrissa Seck, ça sent le gaz

Accord avec la Mauritanie: le Président de la République du Sénégal, Macky Sall ne s’est pas fait prier pour répondre à Idrissa Seck,qui demandait la publication de l’accord sur le gaz entre le Sénégal et la Mauritanie. « c’est méconnaître les mécanismes de l’organisation de l’Etat que de penser qu’un accord signé entre deux Etats puisse être gardé secret. Ces accords doivent être ratifiés par l’Assemblée nationale, avant d’être promulgués par le président de la République. Cet accord sera présenté en Conseil des ministres qui va l’adopter prochainement. Et le président va l’envoyer au parlement où il y a les représentants du peuple. Il y aura un débat entre les parlementaires et le gouvernement représenté par le ministre des Affaires étrangères. Ce dernier va répondre aux questions des députés et expliquer les tenants et les aboutissants », a répondu Macky Sall en marge de sa conférence de presse avec le président Libérien George Weah.

Enclin à « descendre » son adversaire politque, Macky Sall ajoute: « je ne comprends vraiment pas qu’on pose des questions sur ces chioses qui, en plus, ont été faites publiquement. Et depuis des mois, nos experts, nos ministres travaillent dessus et les chefs d’Etat ont fait les arbitrages nécessaires. Ensemble, le président Ould Abd El Aziz et moi-même, avaons assisté à la signature de l’accord qui, il faut le savoir, n’est pas encore entré en vigueur. On ne peut donc avoir des débats sur des non-sujets ». 

Idrissa Seck contre attaque: à en croire le chef de Rewmi, « Macky Sall ne doit pas fuir le débat sur cette question qui engage le présent et l’avenir de tous les Sénégalais. Ce que je vous demande, c’est de publier le contenu de l’accord que vous avez déjà signé dans le secret. Ce que vous décrivez est le processus normal d’approbation des accords internationaux prévu par notre Constitution. Merci de ne pas occulter la question de Petrotim », a rétorqué l’ancien Premier ministre dans la soirée dans le communiqué parvenu à Senego.

SENEGO

About Lissoune Soumaré

Voir aussi

Le ministre du Commerce casse la hausse des prix du ciment

Share this on WhatsApp Dans un communiqué parvenu à la rédaction de PressAfrik, le ministre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)