,

PRÈS DE 300 AGENTS DE SÉCURITÉ DE PROXIMITÉ FORMÉS À TAMBACOUNDA

L’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (AASP) a bouclé vendredi une formation de 45 jours dispensée à 297 de ses recrues des régions de Tambacounda (est), Kédougou (sud-est) et Kolda (sud), a constaté l’APS, vendredi.
Une cérémonie marquant la fin de la formation a eu lieu le même jour à la préfecture de Tambacounda, où les agents de sécurité de proximité (ASP) étaient réunis pendant toute la durée de l’apprentissage.
La formation a démarré le 18 avril. Les bénéficiaires sont venus des quatre départements de la région de Tambacounda, des trois départements de la région de Kédougou et du département de Vélingara, dans la région de Kolda, selon le coordonateur du pôle de formation de l’AASP, Abdourahmane Diallo.
Un défilé a été organisé, et l’hymne des ASP chanté, pour marquer la fin de la formation.
Les agents de sécurité ont également prêté serment et ont fait voir au public une démonstration de close-combat et des sketches lors de la cérémonie, en présence de plusieurs responsables de services de sécurité.
Une formation militaire de deux semaines et une formation professionnelle de deux mois ont été dispensées aux ASP.
“Nous savons que ce ne sera pas facile, mais la détermination, l’engagement et le dévouement dont vous avez fait montre nous font espérer que vous pourrez relever le défi”, a dit M. Diallo.
Les agents de sécurité de proximité se sont imprégnés de la notion de civisme durant la formation, selon Matar Fall, le responsable de la plateforme informatique de l’AASP.
Il a demandé aux ASP de faire preuve de discipline et de rigueur, pour honorer la mémoire du parrain de leur promotion, Matar Faye, qui est décédé le 8 mai dernier dans un accident de la circulation.
“Durant votre formation, vous avez acquis des compétences dans plusieurs domaines, dont la vie d’une administration. Je vous invite à les appliquer et à veiller à la bonne conduite durant votre engagement, aux côtés des services où vous serez affectés, lesquels ne ménageront aucun effort pour vous accompagner”, a recommandé M. Fall aux récipiendaires.
“Vous êtes des engagés civiques au service du Sénégal. L’AASP et ses partenaires vous accompagneront dans le cadre du projet ‘Un ASP, un métier’”, leur a-t-il promis, assurant qu’ils bénéficieront d’une couverture médicale grâce à la mutuelle de santé créée pour eux.
Selon le gouverneur de la région de Tambacounda, Bouya Amar, les ASP sont en train de combler le déficit de ressources humaines dans les services de sécurité au Sénégal.
“La morale, la rigueur et la discipline sont à la base de la réussite”, a conseillé M. Amar aux récipiendaires.
aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Macky Sall : «Pourquoi j’ai choisi Dionne comme tête de liste»

LA SEMENCE EST LE PREMIER FACTEUR DE PRODUCTION AGRICOLE, SELON UN EXPERT