Accueil / A la une / Présentation des Rapports Itie 2015 et 2016 : Une loi d’orientation sur la gestion des revenus des hydrocarbures annoncée

Présentation des Rapports Itie 2015 et 2016 : Une loi d’orientation sur la gestion des revenus des hydrocarbures annoncée

Le Cos-Pétrogaz a reçu instruction du chef de l’État de préparer une loi d’orientation sur la gestion des revenus provenant de l’exploitation du pétrole et du gaz, a rappelé, hier, le Premier ministre lors de l’atelier de dissémination des résultats des rapports de conciliation pour les années fiscales 2015 et 2016. « De manière globale, le chef de l’État a indiqué la répartition, selon le schéma suivant : une part pour les générations futures gérée par le Fonsis, une autre part pour les investissements publics et le budget national et une part pour le fonctionnement », a détaillé Mouhammad Boun Abdallah Dionne. Tout cela traduit, selon lui, la volonté du président de la République « d’assurer en toute transparence et responsabilité une gestion rigoureuse, inclusive et durable de nos ressources minières, pétrolières et gazières mais aussi leur répartition équitable en ce qui concerne le gaz et le pétrole entre les générations actuelles et futures ».

Le Premier ministre a exprimé toute sa satisfaction de voir le Comité nationale Itie publier régulièrement et de manière ponctuelle des rapports de conciliation actualisés comme il l’avait demandé l’année dernière lors de la publication du rapport de 2014. Il a rappelé que l’adhésion du Sénégal à l’Itie traduit « la volonté de l’État d’assurer une gestion rigoureuse des ressources naturelles au profit du développement économique et social ». Il s’est félicité du fait que cette adhésion qui s’inscrit dans un contexte politique de promotion de la bonne gouvernance ait permis au Sénégal de poser des jalons importants dans ce domaine qui polarise de plus en plus l’attention de tous les citoyens.

Selon le Premier ministre, certaines recommandations contenues notamment dans le rapport de 2014 ont commencé à connaître un début d’application surtout en ce qui concerne la réévaluation des procédures d’octroi et de renouvellement des titres ainsi qu’un meilleur encadrement des opérations de cession-transfert à la lumière des bonnes pratiques internationales. Sans oublier l’inscription dans la Constitution de mars 2016 du droit des populations sur les ressources naturelles et l’adoption du nouveau Code minier en novembre 2016. A cela, il faut ajouter la création du Cos-Pétrogaz, du ministère en charge du Pétrole et des énergies, d’un Institut du pétrole et du gaz.

Elh. I. THIAM, le soleil

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

TOUBA – Une 4×4 tente de braquer un commerce et ouvre le feu à deux reprises.

Share this on WhatsApp Nuit du dimanche mouvementée au quartier de Darou Miname, avec deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)