Présidentielle au Nigeria : Atiku Abubakar rejette les résultats donnant Muhammadu Buhari réélu

Atiku-Abubakar

Alors que les résultats définitifs communiqués par la commission électorale (INEC) donnent Muhammadu Buhari réélu avec 56% des voix, son principal rival, Atiku Abubakar, a dans la foulée annoncé son intention de se pourvoir en justice pour les contester.

« Je rejette les résultats de l’élection de la honte du 23 février 2019 et contesterai ses résultats en cour de justice », a déclaré le candidat du Parti populaire démocratique (PDP) dans un communiqué publié mercredi 27 février, dans la foulée de l’annonce des résultats définitifs.

« Si j’avais perdu dans des élections libres et transparentes, j’aurais appelé le vainqueur dans la seconde », a ajouté Atiku Abubakar. « Je rejette les résultats de la parodie d’élection du 23 février 2019 et contesterai ses résultats en justice », a précisé l’ancien vice-président.

Graves manquements logistiques
Quelques heures auparavant, la Commission électorale indépendante (INEC) avait annoncé la victoire du chef de l’État sortant avec une avance de près de 4 millions de voix sur son rival, soit 56% des suffrages contre 41%.

L’opposition avait demandé aux Nigérians de ne pas tenir compte des résultats, dénonçant des fraudes massives dans l’organisation du scrutin. Selon elle, la présidentielle a été entachée par de graves manquements logistiques.

Les observateurs locaux et ceux de l’Union européenne avaient noté de sérieux problèmes dans l’organisation du vote, qui avait déjà été retardé d’une semaine. Retards à l’ouverture des bureaux de vote, intimidations d’électeurs, destruction de matériel électoral : la société civile et les observateurs ont dénoncé de nombreuses irrégularités et recensé au moins 53 morts dans des violences électorales.

Buhari « extrêmement reconnaissant »
Dans le même temps, Muhammadu Buhari a remercié ses électeurs. « Je suis profondément honoré et extrêmement reconnaissant envers vous pour m’estimer digne de continuer à vous servir et pour votre calme » pendant ces élections, a-t-il déclaré, quelques heures après l’annonce officielle de sa victoire.

« Le nouveau gouvernement va intensifier ses efforts en matière de sécurité, de restructuration de l’économie et de lutte contre la corruption », a assuré le chef de l’État, 76 ans, réputé pour sa sévérité et son austérité. « Nous avons bâti les fondations et nous sommes déterminés à voir la fin » de nos efforts, a poursuivi celui que les Nigérians surnomment également « Baba go slow ».




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*