PRÉSIDENTIELLE : L’UE DÉPLOIE UN PREMIER GROUPE DE 28 OBSERVATEURS

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) au Sénégal annonce avoir déployé depuis dimanche, un premier groupe de « 28 observateurs de longue durée dans le pays », pour les besoins de la présidentielle du 24 février prochain.
« Au total, quelques 100 observateurs issus de 21 Etats membres de l’UE ainsi que de la Norvège, de la Suisse et du Canada seront présents pour l’élection présidentielle le 24 février’’, peut-on lire dans un communiqué transmis à l’APS. Selon la Mission d’observation de l’UE, « ces 28 observateurs dits +de longue durée+ assureront le suivi de la phase pré-électorale et de la campagne électorale, de la distribution des cartes d’électeur, des préparatifs et du déroulement du scrutin, ainsi que la compilation des résultats au niveau local ». « Ils seront renforcés une semaine avant le vote par 56 autres observateurs dits de courte durée, ainsi que par des diplomates de l’Union européenne en poste à Dakar », pour un total d’une « centaine d’observateurs sur le terrain », le 24 février, renseigne le communiqué. La MOE de l’UE précise être présente au Sénégal « en accord avec le Gouvernement sénégalais pour l’observation de l’élection présidentielle. C’est la deuxième fois que l’UE mandate une mission d’observation électorale au Sénégal, après celle de la présidentielle de 2012 ». Elena Valenciano, membre du Parlement européen et cheffe de mission, a invité « tous les acteurs du scrutin à s’inscrire dans les acquis démocratiques du Sénégal », dans des propos rapportés par le communiqué, rappelant que le Sénégal « possède une pratique républicaine bien ancrée avec des alternances pacifiques, y compris à la tête de l’Etat ».  « Nous encourageons tous les acteurs du scrutin à s’inscrire dans ces acquis démocratiques », a-t-elle dit. La MOE de l’UE a pour mandat d’effectuer « une évaluation approfondie, impartiale et à long terme du processus électoral au regard des normes internationales pour des élections démocratiques », relève le communiqué Il signale qu’à cet effet, les observateurs de l’UE « évalueront le processus électoral conformément au cadre juridique sénégalais et des obligations régionales et internationales du pays ». « Deux jours après le scrutin, la MOE UE présentera publiquement dans une conférence de presse ses premières observations et conclusions sur le processus ».  « Le rapport final de la MOE UE sera présenté aux autorités et au public quelques semaines après la proclamation des résultats définitifs. Ce rapport comprendra une évaluation plus approfondie du processus électoral, ainsi que des recommandations pour les scrutins à venir », indique le communiqué.

Source : APS




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*