Actualités

Projet autoroutier Thiès-Touba : Ouverture provisoire entre Thiambokh et Keur Madaro le temps du Magal

L’autoroute Ila Touba devrait être livrée au plus tard avant la fin de l’année 2018 nous annonce, Bakary Ba, le coordonnateur du projet autoroutier Thiès-Touba. D’ailleurs, il a indiqué que le tronçon Thiambokh-Keur Madaro sera ouvert provisoirement aux usagers le temps du Magal de Touba.

Le président Macky Sall a emprunté jeudi dernier, sur le chemin de Touba, l’autoroute jusqu’à Keur Madaro (vers Thianaba). Ce, après que le premier ministre, Mouhamed Boune Abdallah Dionne eut effectué deux jours auparavant, une visite des chantiers sur les deux tronçons d’autoroutes : AIBD-Thiès et Thiès-Touba. Le Président Macky Sall tout comme son premier Ministre, ont pu constater de visu le bon niveau d’exécution des travaux de l’autoroute Ila Touba qui devrait être livrée définitivement en décembre 2018 et ouverte aux usagers. Le Président de la république, considère cette autoroute comme l’un des plus grands projets d’infrastructures routières au Sénégal. Il s’est réjoui que certains de leurs engagements ont été respectés avec le bitumage de tronçons comme celui qui relie l’aéroport blaise Diagne à Thiès jusqu’à Thianaba. Ce qui lui a fait dire qu’au prochain grand Magal de Touba, les pèlerins pourront emprunter cette autoroute.

D’ailleurs, selon le coordonateur du projet, Bakary Ba, « l’autoroute sera ouverte provisoirement à partir de l’échangeur de Thiambokh jusqu’à Keur Madaro pour rallier la route nationale N°3 le temps du Magal de Touba : (2jours avant et 2 jours après). Ce qui permettra aux usagers de quitter Dakar jusqu’à Keur Madaro et éviter ainsi les nombreux embouteillages sur la route nationale n°2 entre Diamniadio et Thiès et à l’intérieur de la ville de Thiès, passage obligé de tous les véhicules.

L’entreprise en avance sur les délais contractuels

Le coordonnateur du projet, d’indiquer que, « l’entreprise est en avance sur les délais contractuels si l’on se rend compte du niveau d’exécution des travaux aujourd’hui à plus 65% globalement à partir du PK 0 de Thiès relié par le tronçon autoroutier qui part de l’Aéroport international Blaise Diagne. « Mais, plus exactement à partir de l’échangeur de Thiambokh sur un peu moins d’une vingtaine de kilomètres (16km exactement) déjà bitumés auxquels s’ajoute une dizaine de kilomètres entre le PK 0 de Thiès et la route nationale 3 dont l’échangeur est situé à quelques encablures de Keur Madaro », indique Bakary Ba, le coordonnateur du projet.

65km déjà bitumés

« Ainsi, au total, l’autoroute est à 65km de bitume déjà posés entre Thiès et Touba sur un linéaire de 113 kilomètres et 98% de terrassement étant entendu que toutes les emprises ont été libérées à 98% », a fait noter M. Ba. Et sous peu, tout usager qui désire emprunter l’autoroute pourra quitter Dakar jusqu’à Touba compte tenu de la cadence exceptionnelle avec laquelle les travaux sont exécutés par l’entreprise chinoise qui a mis en place un dispositif de trois (3) sections à partir des bases de Thiès, Bambey et Diourbel.

A travers ce programme autoroutier, le gouvernement du Sénégal a décidé de renforcer le réseau routier principal et particulièrement les sections des routes nationales à fort trafic come celles convergeant vers la ville de Touba. Une cité religieuse qui fait l’objet d’un développement exceptionnel aussi bien sur le plan économique que démographique. Ce qui a incité l’Etat du Sénégal à décider le relèvement du niveau de service des infrastructures qui convergent vers la ville de Touba et qui drainent un trafic important surtout durant les cérémonies religieuses a fait noter Bakary Ba.

L’autoroute Thiès-Touba, distante de 136 kilomètres dont 65km déjà bitumés, comprendra six (6) échangeurs de différents types, deux (2) aires de service et de repos à Bambey dont une dans chaque sens, 19 passages supérieurs, 9 passages inférieurs, quatre (4) passerelles pour piétons, 21 passages à gabarit réduit et deux (2) postes de Péage pleine voie au début et à la fin et 4 postes de péage sur les bretelles d’insertion et de sortie de l’autoroute de Thiès jusqu’à Touba. Bakary Ba fait noter également les retombées générées par le projet pour lequel ont travaillé 2000 Sénégalais depuis le début en utilisant également des matériaux locaux comme le ciment et le basalte. « Et, ils continueront de le faire au fur et à mesure que les travaux vont se poursuivre. Il faut par ailleurs souligner la construction d’une trentaine de forages le long du tracé qui seront reversés aux communautés ainsi que des pistes communautaires comme à Notto Djobass », a-t-il ajouté.

Source : SOLEIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)