,

PSG bat Angers de Cheikh Ndoye et Famara Diédhiou

Le PSG a enchaîné une cinquième victoire de rang en L1 contre Angers (2-0). Un succès qui lui permet de chiper la deuxième place du classement à Monaco, relaye l’Equipe.
Les fines bouches pourront toujours souligner que l’on attend plus d’une équipe avec des joueurs d’un tel calibre. Oui, mais voilà, les faits sont là. Vainqueur d’Angers (2-0), le PSG a remporté son cinquième d’affilée en Ligue 1 et, après le nul de Monaco à Dijon, il s’est emparé de la deuxième place du Championnat, à un point du leader niçois. Pas mal, pour une équipe visée par les critiques et qui n’a plus connu la défaite depuis désormais douze rencontres, toutes compétitions confondues.

Contre une formation solide, le PSG, avec un onze largement remanié, a dû s’en remettre à deux coups de pied arrêtés pour faire la différence : une reprise de la tête de Thiago Silva sur corner (1-0, 34e) et un penalty de Cavani (2-0, 66e s.p.), après une faute de Romain Thomas sur Hatem Ben Arfa – titulaire et sur le terrain durant toute la partie. En fin de rencontre, l’équipe d’Unai Emery aurait pu alourdir le score, mais Augustin a manqué de justesse (82e) et Jesé de chance (poteau à la 89e).

Dans un match marqué par l’émotion et les hommages en raison de son importante colonie brésilienne, après le drame vécu par l’équipe de Chapecoense, le PSG a assuré l’essentiel. Angers, pour sa part, reste pile à la dixième place du général avec ce deuxième revers de rang.

Thiago Silva figure parmi les meilleurs défenseurs centraux du monde, et sa performance face à Angers a une nouvelle fois prouvé à quel point le capitaine du PSG tirait son équipe vers le haut. Défensivement, le Brésilien a encore montré son sens de l’anticipation et du placement en suppléant son gardien Alphonse Areola, trop court et battu sur une tête croisée de Cheikh N’Doye (25e). Et offensivement, « O Monstro » a prouvé que son timing demeurait impeccable sur coup de pied arrêté. D’une tête croisée et piquée, il a permis à son équipe de prendre l’avantage sur un corner de Lucas (1-0, 34e). Et dire que Dunga, avant d’être licencié, ne le convoquait plus avec la Seleçao…

En doublant la mise sur penalty (2-0, 66e), Edinson Cavani a inscrit son 100e but avec le PSG, toutes compétitions confondues. Il rejoint Dominique Rocheteau sur le podium des meilleurs buteurs de l’histoire du club, seulement devancé par Pedro Miguel Pauleta (109 buts) et Zlatan Ibrahimovic (156 buts)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Historique et sens du Maouloud et du Bourd à Tivaouane.

Energie et Emergence : L’ASENA invite le DG de la Senelec au débat