Regardez comment les femmes fêtent le 08 Mars 2019 à Thies

Les épouses  des officiers de police de Thiès   ont  été aussi  à l’honneur,  à leur manière. Elles  ont arpenté  les rues  adjacentes au marché, suscité la curiosité, en ce jour mémorable  du 8 mars. Elles ont troqué leur « ndokette »  par de superbes tenues d’agent de la  force publique avec le béret  porté à la Marien Ngouabi . Elles ont  filé leur tablier à leurs  conjoints chargés  de préparer disent-elles, le repas du midi. Un sympathique mouvement , très original qui a apporté une certaine fraîcheur dans  la façon de fêter la femme, aux couleurs carnavalesques  (voir vidéo)

En 1920, les femmes de Nder donnaient le ton…

La journée internationale dédiée aux femmes est célébrée en grandes pompes sur toute l’étendue du territoire sénégalais. Nos braves femmes sont chantées dans toutes les localités du pays et ont reçu plusieurs messages louant leur bravoure et leur détermination dans cette longue lutte pour leur émancipation complète. Cependant, la femme sénégalaise, ou la femme tout court, mérite plus qu’une seule journée.

En effet, si l’on remonte le temps, on nous comprendre qu’issue de l’histoire des luttes féministes menées sur les continents européen et américain, la journée internationale des femmes (selon l’appellation officielle de l’organisation des Nations Unies -Onu-), également appelée Journée internationale des droits des femmes dans certains pays comme la France, est célébrée le 8 mars de chaque année.

Elle est un moment fort qui met en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes. Le 28 février 1909, une Journée nationale de la femme (National Woman’s Day) 4est célébrée aux États-Unis à l’appel du Parti socialiste d’Amérique. À la suite d’une proposition de Clara Zetkin en août 1910, l’International socialiste des femmes célèbre le 19 Mars 1911, la première « Journée internationale des Femmes » et revendique le droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail.

Depuis lors, des rassemblements et manifestations ont lieu tous les ans. Ce n’est qu’en 1977 que les Nations- Unies officialisent la journée, invitant tous les pays de la planète à célébrer une journée en faveur des droits des femmes, faisant ainsi en sorte que la Journée internationale des femmes fasse partie des 87 journées internationales reconnues ou introduites par l’Onu.  Ce moment fort est sans aucun doute une journée de manifestations à travers le monde. C’est aussi un  l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société et de revendication de plus d’égalité en droits.

Traditionnellement, les groupes et associations de femmes militantes préparent des manifestations partout dans le monde, pour faire aboutir leurs revendications, améliorer la condition féminine, fêter les victoires et les avancées. Dans le langage populaire, le marketing ou les médias, elle est parfois désignée de façon abusive par l’expression écourtée de « Journée de la femme », parfois assortie de l’adjectif « internationale » ou « mondiale ».

Pourtant chez nous, notre histoire a bien démontré que le Sénégal devrait être le premier pays au monde à avoir prouvé que les femmes ont des droits. L’exemple des femmes de Nder qui avaient refusé la domination, avaient préféré se brûler vives/C’était un certain jour de Mardi en 1920. Les historiens devraient revenir sur l’histoire de ces braves femmes du Walo ancien (qui devaient être les pionnières de cette journée), pour édifier la jeune génération et même nos gouvernants sur la conduite à tenir vis-à-vis de la femme.





Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*