Renforcement de la résilience : le PFNAC soulage les femmes transformatrices de Mouit et de Ngaye Ngaye

Dans sa composante 2, le  projet de promotion d’une finance novatrice et d’adaptation communautaire autour des réserves naturelles communautaires (PFNAC) engage des actions structurantes au bénéfice de ses cibles.  

En plus de la mise en place d’un site de transformation des produits halieutiques équipé à Mouit (Commune de GANDIOL), le programme a construit une unité de conditionnement de sel de Ngaye Ngaye ( Commune de GANDON). Un ouf de soulagement des femmes qui, jadis, travaillaient dans des conditions précaires.  

«  Nous exploitions les huitres avec beaucoup de difficultés. Nous travaillions sans soucis. Le PFNAC est venu nous assister et nous soulager. Il a érigé cet espace de transformation moderne qui nous est d’une grande utilité », témoigne Yassine Kane MBAYE, la présidente du Gie Suxali Mouit. « En plus d’améliorer nos conditions de travail, ce nouveau dispositif nous permettra d’augmenter considérablement nos revenus en proposant aux clients des produits de qualité », a-t-elle indiqué.  

Au fil de sa dynamique sociale et économique, le PFNAC projette d’impacter positivement sur  5000 ménages dans ses zones d’interventions, renseigne le capitaine Ousseynou NIANG, assistant technique du projet, en marge d’une cérémonie de réception des deux infrastructures.  

« L’objectif est d’investir sur les activités d’adaptation afin renforcer la résilience des communautés vulnérables », a-t-il ajouté en invitant les femmes transformatrices à prendre soin de ces bijoux.  

Source : ndarinfo




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*