Route de l’hôpital Nabil Choucair : une bande, armée de machette, sème la terreur

A Dakar, les séries d’agressions n’en finissent pas de faire mal surtout en cette veille de Tabaski. Mardi dernier, sur la route de l’hôpital Nabil Choucair non loin du stade Léopold Sédar Senghor, aux alentours de 20h, une bande de jeunes armés ont attaqué un taxi clando.

Des jeunes armés de machettes…stoppent un taxi clando

Il fallait assister à la scène. On dirait un film. 30 minutes après avoir quitté notre lieu de travail à bord de la victoire d’un collègue qui nous a déposés sous la passerelle située en face du stade, nous étions deux pour tenter d’arriver à pied à l’arrêt des taxis, qui est en face de l’hôpital Nabil Choucair. Il nous a fallu deux minutes pour apercevoir un groupe de jeunes qui venaient vers nous en courant. Étonnés, nous avons quand même gardé notre calme. A notre grande surprise, les jeunes qui étaient pratiquement tous habillés en shorts, s’attaquent avec une violence inouïe à un taxi clando. Ils ont profité des embouteillages pour ouvrir la porte et arracher les bagages du passager qui était dans le taxi.

La victime perd ses bagages, mais se porte bien

Surpris, ce dernier a tenté de riposter pour récupérer ses bagages, mais c’était sans succès puisque l’un des jeunes a sorti une machette obligeant le passager à céder sous la menace. Heureusement qu’il s’en est sorti indemne.

Au moment de l’incident, des gens étaient-là, ébahis, en spectateurs, malgré les cris de détresse de l’agressé. Les jeunes ont opéré en toute tranquillité et sont repartis vers le point de l’Emergence avec leur butin.

Igfm




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*