SÉNÉGAL/EN ROUTE VERS POPENGUINE : le diocèse de Saint-Louis à l’honneur.

​Le Diocèse de Saint-Louis a été choisi, cette année, pour animer la messe de la 131ème édition du pèlerinage marial de Poponguine prévu les 8, 9 et 10 juin 2019 à Mbour. Ce Donèse est situé dans la partie nord du Sénégal. Il est limité au Nord par la Mauritanie, à l’Est par le Diocèse de Tambacounda, à l’Ouest par l’océan Atlantique et au Sud par les diocèses de Thiès et de Kaolack. Il s’étend sur une superficie de 73.315 km², représentant le tiers de la superficie du pays estimée à 196.722 km². Sa population est estimée à 2.246.986 habitants.

Le Diocèse de Saint-Louis du Sénégal est composé de neuf (9) paroisses que sont la Cathédrale de Saint-Louis à l’île, Notre Dame de Lourdes à Sor, Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de Louga, Saint Joseph Ouvrier de Richard-Toll, Saint Michel de Podor, Martyrs de l’Ouganda à Matam, Saint Prosper de Savoigne, Saint Jean Paul II de Linguère et l’Aumônerie Universitaire Saint-Augustin de Sanar. 

Depuis sa création en 1966, trois Evêques se sont succédé à la tête de ce vaste Diocèse. Il s’agit de Mgr Prosper Dodds, premier Evêque de Saint-Louis, nommé en 1966. Il était Spiritain, d’origine Saint-louisienne et venait de la Casamance où il était premier évêque de Ziguinchor de 1955 à 1966. Mgr Prosper Dodds mourut en 1972 à Saint-Louis. Ensuite arriva Mgr Pierre Sagna, un Spiritain d’origine casamançaise et qui deviendra l’Evêque de Saint-Louis en 1975, jusqu’en 2003, date de sa démission. Il mourut le 25 mai 2008 à Dakar et fût inhumé le 03 juin à la Cathédrale Saint-Louis. Il est succédé par Mgr Ernest Sambou, sacré Evêque de Saint-Louis le 29 juin 2003. 

Il est, lui aussi, un fils de la Casamance. Prêtre du Diocèse de Ziguinchor, il a longtemps servi comme Recteur à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest / Unité Universitaire d’Abidjan (UCAO/UUA). Depuis cette date (2003) jusqu’à nos jours, Mgr Ernest Sambou assume la responsabilité du Diocèse de Saint-Louis.  

REALITES ET TRAITS CARACTERISTIQUES DU DIOCESE DE SAINT-LOUIS

La distance entre certaines paroisses est dans ce diocèse une donnée incontournable. En effet, elle relève du fait que l’entité diocésaine comporte les trois régions administratives (Saint-Louis, Louga et Matam). L’exemple le plus patent reste la paroisse des Martyrs de l’Ouganda dans la région de Matam qui est la plus lointaine car se trouvant à plus de 400 km de Saint-Louis. Il s’y ajoute aussi la question de la mobilité des chrétiens fonctionnaires catholiques qui est un fait indéniable. 

Saint-Louis n’étant plus une capitale, l’emploi s’y raréfie et le chômage s’accroît. Toutefois, il se pose dans ce Diocèse le manque de séminaristes et, partant, de prêtres, tenant au fait que les parents préfèrent envoyer leurs enfants désirant être prêtres dans leurs diocèses d’origine. Cependant, les cellules de quartiers ou communautés ecclésiales de base (CEB) constituent de véritables églises domestiques qui facilitent beaucoup le travail du prêtre au niveau de ce diocèse qui va animer la messe de la 131ème édition du pèlerinage marial de Poponguine, du 8 au 10 juin 2019, et ce pour la troisième fois. 

SAINT-LOUIS – 131ÈME ÉDITION DU PÈLERINAGE MARIAL DE POPENGUINE : Les chorales du Diocèse fin prêtes pour l’animation de la messe

Les préparatifs vont bon train chez les choristes des différentes paroisses du Diocèse de Saint-Louis, pour ce qui est de l’animation de la messe de cette 131ème édition du pèlerinage marial de Poponguine qui aura lieu les 8, 9 et 10 juin 2019. Ainsi, après plusieurs séances de répétitions organisées en présence de membres du Collège des Maîtres de Chœur et au niveau des différentes paroisses, l’heure est bientôt à la grande séance de répétition générale de toutes les chorales du Diocèse de Saint-Louis. Celle-ci se tiendra à la paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de Louga où tous les choristes sont attendus, ce samedi, avant de rallier la ville sainte de Poponguine. 

La programmation des chants a été faite de commun accord par les Maîtres de Chœur des chorales de ces différentes paroisses. “Nous nous sommes convenus sur le choix des partitions. Ce sont des chants qui sont presque connus des fidèles chrétiens. C’est important de faire participer toute la foule au niveau du sanctuaire marial de Poponguine. Ce sont des chants simples et très faciles à maitriser”, a rassuré Gaston Sagna, Maître de Chœur principal à la chorale Notre Dame de Lourdes de Saint-Louis. Les chants sont au nombre d’une vingtaine, allant du chant d’entrée, au chant d’envoi, en passant par les chants d’offertoire, de communion, d’action de grâces en plus de la messe, du psaume, de l’acclamation et de la prière universelle. Des chants dont les partitions sont rangées dans des chemises dont disposeront les choristes. 

Le thème retenu pour cette 131ème édition du pèlerinage marial de Poponguine est: “Marie notre mère, offre nos souffrances à Jésus”. Lequel thème fût composé en chant par l’un des Maîtres de Chœur, en l’occurrence Nestor Emmanuel Sambou. Également, un tissu unique fût mis à la disposition des choristes, sur achat, pour qu’ils soient vêtus à l’identique ou “nirolé” en Wolof, une fois au sanctuaire marial de Poponguine. 

Source : sudonline / ndarinfo





Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*