Sénégal : Faux en écritures privées, escroquerie : Ils commandent des marchandises, paient à coups de millions fictifs les vendredis et…

un-sénégalais-accusé-de-meurtre-aux-Etats-Unis

C’est une bande de quatre malfrats habillés en bienfaiteurs des écoles coraniques. Malfaiteurs incorrigibles, Khadim Diakhaté, Cheikh Sall, Gora Fall et Assane Sy n’ont rien retenu de leur condamnation à un an de prison ferme qu’ils ont fini de purger en décembre dernier. Ils ont repris du service, mais sont tombés très vite dans les filets du redoutable Commandant Abdourahmane Mbengue. C’est Khadim Diakhaté, cerveau de cette bande, qui déroule le film.
Ayant maîtrisé le Coran, Khadim Diakhaté s’approche des daaras pour leur proposer une aide en nature, histoire d’améliorer les difficiles conditions de vie des talibés. Il commence d’abord par convaincre les responsables à qui il demande le nom de leurs fournisseurs habituels. Ainsi, il contacte ces derniers pour leur dire de fournir des denrées alimentaires auxdits daaras (entre 30 et 50 tonnes de riz, sucre, spaghetti, de l’huile, de produits détergents…).

A chaque fois, ils demandent le numéro de compte du fournisseur pour un règlement par chèque. Très fûtés, ils ne passent les commandes que les vendredis après-midi pour que les fournisseurs ne puissent pas vérifier l’effectivité des virements. Beaucoup de commerçants reste septiques, mais certains tombent dans le piège de cette bande de malfaiteurs. Parfois, Khadim Diakhaté falsifie des reçus de versement pour mieux ferrer les pigeons à déplumer. Dès qu’il réussit un coup, aidé en cela par Cheikh Sall, Gora Fall et Assane Sy, il change de numéro de téléphone, détourne la marchandise et la vend à vil prix avant de s’éclipser.

En deux mois, Khadim Diakhaté a changé sept fois de numéro de téléphone. Il louait une voiture de type 4× 4 à 30 mille FCFA par jour. Khadim Diakhaté ne reste jamais longtemps sur place, ce qui justifie qu’il change d’appartements meublés tous les deux jours. La bande à quatre a fait Mbour, Koki et Boune pour tromper les vaillants marabouts et autres administrateurs de daaras, avec ce mode oépratoire bien huilé. Cependant, les éléments de la Section de Recherches de Colobane sont parvenus à les arrêter après trois semaines d’investigation. Khadim Diakahaté et ses acolytes ont été déféré au parquet pour association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux en écritures privées et abus de confiance. Des récidivistes qui risquent gros.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*