Sénégal : Mort de Sidy Lamine Niass : Ahmet Khalifa se trouve des coupables.

ahmed-khalifa-niasse

Sénégal : « Ils ont Tué mon frère avant L’heure » déclare Ameth Khalifa Niass

Complots ourdis? scenario d’une mise à mort orchestré ? ou manipulations sordides ? tels ont pu être , selon les insinuations d’ Ahmet Khalifa Niass , d’éventuels mobiles de la disparation brutale de Sidy Lamine Niass, Président Directeur Général du groupe de presse « Walfadjri ». En tout cas, c’est ce qui ressort de ses graves accusations tenues au cours d’une conférence de presse. Chronique macabre de graves révélations, jusque là, tenues secrètes …

Ahmet Khalifa Niass a menacé de ses foudres, ceux qu’ils considèrent comme les assassins de son frère, en des termes très durs : « Je vengerai mon frère qu’ils ont tué avant l’heure ! » « Ma punition sera implacable, je les aurai un par un, qu’ils se le tiennent pour dit ! ». Ces propos, sans être explicites ni faire état de nom, s’adressaient donc a des coupables impersonnels, désignés par (ils ou ceux –la, ces gens –là etc.) En tout cas, il a tenu à préciser au moins pour l’enterrement, la dépouille était en route (hier) en direction de Kaolack pour y être inhumée vendredi vers 15 heures, à la grande mosquée de Medina Baye.

Auparavant Ahmet Khalifa Niasse avait longuement évoqué le passage à vide de son frère, les longues péripéties de sa déchéance physique et matérielle, manigancées par un lobby composé aussi de journalistes et d’ autres personnes peu recommandables, contre lesquels, il le mettait toujours en garde , vainement . « Les choses avaient commencé à se détériorer pour lui, avant de recevoir ses lettres de créances comme ambassadeur à la République Islamique d’Iran ((…) Avec le temps, il nous est revenu très malade. Sidy Lamine il a longtemps souffert, stoïquement, sans jamais se plaindre. Il était très courageux devant l’épreuve » raconte en détails, Ahmet Khalifa Niass.

Comme piqué au vif, sa nervosité explose : Ces « gens là, l’ont entravé dans son travail en commençant par le mettre en mal et à le séparer contre personnel dont des journalistes de talent. Ils l’ont isolé, empêché d’être soigné et aidé. Il a été victime d’une machination au moment où il avait mis sur pied un groupe de presse parmi les plus puissants ».A l’en croire, l’entreprise bat de l’aile mais lui, Ahmet jure de le redresser en payant ses dettes fussent elle des milliards, de raffermir l’unité de la famille dont il se porte garant.

https://youtu.be/bHfOJvHSZn8

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*