Sénégal : Mahammed Boun Abdallah Dionne essuie une pluie de critiques

Mahammad-Dionne-Critiques

Le Premier ministre, qui a déclaré Macky Sall vainqueur de la Présidentielle avec 57%, est déjà dans la ligne de mire de l’opposition et de la société civile. Au lendemain de son intervention sur la Rts, Boun Abdallah Dionne a vu une pluie de critiques s’abattre sur lui.

L’opposition et la société civile n’ont pas goûté à la sortie du Premier ministre annonçant la victoire du président sortant à 57% des voix. Les missions d’observation de la société civile sénégalaise « Sunu Election », conduites par Pr Babacar Guèye, Moundiaye Cissé et Cie, ont largement critiqué Dionne. Selon le Pr Babacar Gaye, «le Premier ministre a violé le code électoral parce qu’il ne lui appartient pas d’annoncer les résultats d’une élection présidentielle. Selon le Pr Guèye, «il y a des instances qui sont habilitées pour le faire comme les commissions départementales et la commission nationale de recensement des votes». Pourtant, la société affirme avoir les résultats provisoires, mais ne compte les diffuser pour ne pas violer le code électoral. En faisant l’annonce d’un tel résultat, le chef de la mission des observateurs nationaux, le Pr Babacar Guèye, souligne que le Premier ministre Dionne fait courir au Sénégal une certaine instabilité.

Abdoul Mbaye : « Le Pm a violé la constitution »

Après la société civile, c’est autour de la coalition Idy 2019 de monter au créneau pour fustiger sortie du Premier ministre. Ladite coalition a fait face à la presse hier pour recadre Dionne. Abdoul Mbaye, porte-parole du jour, hausse le ton. « Tard dans la nuit, à l’heure que choisissent les voleurs pour accomplir leurs forfaits, et sans aucun doute sur instruction de son chef, le Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dionne a délivré une fausse déclaration », a déclaré Abdoul Mbaye pour fustiger la sortie du chef du Gouvernement. D’après le président de l’ACT, le Premier ministre a violé la constitution, la loi et la réglementation du pays. Ce, dit-il, en usurpant une fonction dévolue à des instances habilitées. Ainsi, prévient Abdoul Mbaye : « ce mensonge programmé est totalement irresponsable avec pour objectif de remettre en cause la paix dans notre pays et ainsi créer un contexte propice à un coup de force électoral ». Poursuivant, il demande aux populations sénégalaises, de tous bords politiques, de ne pas tenir compte de « ce mensonge proféré à dessein dans le but de troubler l’ordre public et, sans doute, pour mieux faire passer une forfaiture en préparation ». Egalement, il demande aux populations de continuer à faire preuve de vigilance afin d’empêcher toute confiscation de leur volonté exprimée de manière pacifique. Il renseigne que la commission électorale de « Idy2019 » compile actuellement les résultats figurant sur les procès-verbaux départementaux de recensement des votes qu’elle communiquera prochainement.

Assane Dioma Ndiaye : « C’est une sortie malheureuse»

L’avocat Me Alassane Dioma Ndiaye et défenseur des droits de l’Homme, juge la sortie de Boun Abdallah de « malheureuse ». « On peut tolérer certaines surenchères ou certaines maladresses à des opposants ou des citoyens sous le feu de l’action, mais quand on gère un pays, on doit faire preuve de lucidité et de sérénité », précise la robe noire. Joint par Seneweb, le droit-de-l’hommiste signale qu’il y a des organes habilités à donner des résultats. « Qu’on annonce des chiffres avant même que l’organe habilité à le faire ne se prononce, cela pose problème et c’est source de frustration et éventuellement de débordement, voire de conflit », alerte la robe noire. Pour Me Assane Dioma Ndiaye, de tels types de déclarations doivent être évités à l’avenir. « Autant nous condamnons l’attaque dirigée contre la presse, autant nous condamnons un certain nombre de comportements venant des politiques et qui n’honorent pas la République du Sénégal avec l’image que nous voulons donner à notre pays ».




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*