Sénégal : Pape Birahim, mariage, Queen Biz…, Aïda Samb cache bien son jeu

Seneweb a rencontré Aïda Samb la veille de son concert à l’Institut français (ex CCF). Elle était en pleine répétition, entourée de ses musiciens. Elle a pris une pause pour parler de l’évolution de sa carrière, de sa supposée relation amoureuse avec le chanteur Pape Birahim, de son clash avec la sulfureuse Queen Biz, du mariage et de la journée des femmes. Mais comme souvent, sauf sur le dernier sujet, elle maintient la garde haute. Elle cache son jeu.

BIO EXPRESS
Aïda Samb est la petite fille d’El Hadj Sambara Diabaré Samb, virtuose du xalam. Voix mélodieuse aux intonations qui rappellent les griots du mandé, elle connaît le succès dès la sortie de son premier album intitulé Sarabaa en 2012. La même année, elle est sacrée « Meilleure artiste de musique traditionnelle » d’Afrique de l’Ouest aux Kora Music Awards.
Sa belle voix est certes innée, mais Aïda Samb a appris la musique à l’école des Arts de Dakar. Avant d’être coptée par le label Prince Arts, elle a été choriste pour de grands noms de la musique sénégalaise comme Youssou Ndour, Kiné Lam, Pape Diouf ou Yoro Ndiaye.
Après le succès de Sarabaa, Aida Samb a attendu 5 ans, en décembre 2017, pour mettre sur le marché son deuxième album « Woyal ma ». Elle y aborde de nombreux thèmes comme le maraboutage, le mariage ou l’amour.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*