SÉNÉGAL/Pr. Abdou Aziz Kébé : « Il ne faut pas supprimer les fonds politiques, mais… »

Le professeur agrégé en droit public, Abdou Aziz Kébé, ne fait pas partie de ceux qui pensent qu’il faut supprimer les fonds politiques, au Sénégal. Invité de l’émission ‘Jury du dimanche’ d’Iradio, le spécialiste des finances publiques invite toutefois à privilégier la rationalisation pour mieux contrôler ces fonds.

« Il ne faut pas supprimer les fonds politiques, mais il faut les rationaliser. Je ne suis pas un partisan de la suppression de ces fonds. Il faut les réformer », a-t-il suggéré. Le professeur Abdou Aziz Kébé a d’ailleurs cité l’exemple de la France, où depuis 2001, une réforme est intervenue pour allouer les fonds spéciaux à la Primature avec une commission, composée de parlementaires et de juridictionnels pour les contrôler.  

Au Sénégal, souligne le spécialiste des finances publiques, la grande question, ce sont les bénéficiaires de ces fonds politiques. « La législation est silencieuse, du coup c’est des fonds qui échappent aux règles de base du droit des finances publiques notamment une règle essentielle qu’on appelle la séparation de l’ordonnateur et du comptable. Ce sont des fonds qui sont gérés de façon discrétionnaire par des bénéficiaires (les institutions). Mais, l’utilisation qui est faite n’est pas connue. Cela pose problème », a-t-il en effet fait remarquer. Non sans plaider la création d’une commission « qui aurait la mission essentielle, chaque année, d’évaluer pour nous dore comment ces fonds ont été utilisés».

L’enseignant en droit public pense qu’il faut renforcer le principe de la reddition des comptes au sein des membres du gouvernement. « Le ministre ne peut pas être jugé par la Cour des comptes, sauf faute de gestion à plus forte raison le président de la République. Pourtant, dans d’autres pays, comme le Portugal, l’Italie, les ministres peuvent être jugés par la Cour des comptes », a-t-il ajouté.Le professeur Abdou Aziz Kébé de rappeler par ailleurs que les expressions de caisses noires et de fonds politiques sont années dans les grandes démocraties.

Source : seneweb




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*