Sénégal : Présidentielle: Babacar Guèye déplore la guerre des chiffres

GO-Babacar-Gueye

Alors que l’heure est au comptage des votes, la Commission d’observation de la société civile, « Sunu Election », a fait face à la presse, hier, pour se prononcer sur le déroulement du scrutin. Ils se sont félicités du bon déroulement du vote avant de dénoncer la guerre des chiffres entre différents organes de presse.

La mission d’observation de la société civile, « Sunu Election », avec à sa tête Pr Babacar Gueye, a donné son avis sur le déroulement de l’élection présidentielle du 24 février. « Dans l’ensemble, le scrutin s’est déroulé dans le calme et la sérénité, malgré quelques dysfonctionnements. Toutefois, nous lançons un appel aux uns et autres à adopter un comportement républicain et à faire preuve de sérénité afin de préserver le climat de paix qui prévaut depuis le début du scrutin, nécessaire à l’exercice des principes démocratiques au Sénégal. Le processus suit son cours avec une collecte et une remontée des résultats tel que prévu par la loi. » Et, on invite tous les acteurs à ne pas empiéter sur les prérogatives des instances compétentes en la matière », a déclaré Pr Babacar Guèye, qui se veut compris : « nous ne remettons pas du tout en cause le travail que la presse fait depuis un certain nombre de scrutins. Nous savons que la presse donne des résultats, au fur et à mesure, depuis l’élection présidentielle de 2000. C’est devenu une pratique courante. Ce que nous remettons en cause et déplorons, c’est cette guerre des chiffres qu’il y a eu entre différents organes de presse et ces interprétations des résultats et qui, finalement, ont contribué à égarer les citoyens qui ne savaient plus où donner de la tête. Les uns donnent un résultat favorable à un tel candidat, les autres à tel autre candidat, avec un certain nombre de commentaires qui mettent dans l’embarras les citoyens sénégalais.

Voilà ce que nous regrettons et déplorons. On a remarqué, à l’occasion, dans cette élection, que beaucoup de journalistes, pas tous, ont pris des positions un peu trop avancées ou ont carrément pris partie pour tel ou tel candidat. Et, cela pose problème ». Poursuivant, il a indiqué que le rôle de la société civile n’est pas de départager les deux camps, mais en tout cas, le pouvoir n’a pas les qualités pour donner des résultats. Ce sont les commissions de recensement qui ont cette qualité. « Je peux vous dire que nous avons suffisamment d’éléments pour dire quels sont les vrais résultats, mais nous ne les donneront pas parce que nous sommes des gens suffisamment responsables pour ne pas commettre cette violation de la loi », a-t-il aussi dit. Il faut dire que pour « contribuer à la crédibilité et à la transparence » de l’élection, plus de 3135 observateurs ont été déployés à travers « Situation Room », un dispositif technique et opérationnel permettant de déceler les irrégularités, de les prévenir et, au besoin, les faire corriger par l’ensemble des parties prenantes du processus électoral concernées, sur l’ensemble du territoire national, pour s’assurer l’observation du processus électoral et le monitoring des médias, de la violence et de la corruption politique. Par la même occasion, ladite commission salue la maturité du peuple sénégalais, mais déplore les déclarations et comportements irresponsables de certains acteurs, en particulier le manque de retenue de certains médias au mépris des règles d’éthique et de déontologie, notamment en matière électorale. En tout état de cause, Pr Babacar Gueye annonce qu’ils feront un bilan exhaustif de leur participation au processus avec des recommandations dans une perspective de consolidation de nos acquis démocratiques.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*