Sénégal Présidentielle : Polémique autour des 1.500.000 f de Madické remis a la presse

Me-Madické-Niang-presse

Le ministre Habib Sy, par ailleurs directeur de campagne du candidat de la coalition Madické 2019, est monté au créneau pour apporter un démenti. Cela fait suite à une sortie de Ndella Madior Diouf sur le plateau d’une chaine de télévision de la place, disant que Madické dépensait 1.500.000 FCA pour la prise en charge des journalistes (perdium, hébergement, restauration, etc.)

« Je voudrais vous laver à grande eau. Vous avez fait votre métier dans des conditions difficiles. Il n’a jamais été question d’argent pour vous, il ne sera jamais question d’argent pour vous jusqu’à la fin de la campagne », a déclaré Habib Sy devant le quartier général de la coalition Madické 2019. Sur les 1.500.000 FCFA, dira M. Sy, « Je crois que la personne, en parlant, voulait dire tout simplement que Madické Niang est un des rares candidats qui utilise son propre argent, que c’était lourd pour lui dans la prise en charge y compris lui». Ainsi, il a précisé qu’ils n’ont pas a donné de l’argent aux journalistes. Il faut que cela soit clair. Madické n’a pas pour vocation d’entraver la liberté, l’indépendance et la dignité du journaliste. « On n’a conféré aucun perdium à ce que je sache parce que je suis le directeur de campagne. Il n’y a aucune tentative de vous donner de l’argent pour les missions que vous êtes en train d’accomplir. Il faut que cela soit clair. S’il y a une erreur de communication à ce niveau, vous voudrez bien nous en excuser », a-t-il insisté. Et d’ajouter : « Je voudrais m’excuser auprès de vous au nom de Madické pour les quelques couacs et des conditions parfois difficiles, mais inhérentes à une campagne électorale, que vous avez supportées avec dignité et avec honneur ». A l’en croire, l’ambition de Madické et de ses collaborateurs est de continuer à collaborer avec vous (journalistes). Il ne faudrait pas qu’ailleurs on essaye de comprendre des choses qui ne se sont pas passées. « J’ai bon espoir qu’on va continuer cette campagne et qu’au soir du 24 février que Madické Niang soit élu Président de la République du Sénégal », a-t-il conclu. Pour Makhaly Ndiack Ndoye, chargé des revendications au niveau du Synpics, tout ce que Ndella Madior Diouf a raconté n’est qu’un tissu de mensonges. On a tous les problèmes du monde dans cette caravane. La prise en charge a été plus que défectueuse. On ne dort pas, on ne mange pas et on voyage tout le temps. Il nous arrive de descendre à 4h du matin. Maguette Ndao de Source A, qui habite à Mbao, est laissée à elle-même. Elle se charge de prendre son taxi à ses frais, sans aucun remboursement. « Nous sommes des professionnels, nous avons décidé de travailler pour nos rédactions et pour nous-mêmes, pas pour Madické, même si nous faisons du service public. Quand certaines rumeurs portent atteinte à notre réputation, il est temps que ça s’arrête », a-t-il martelé.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*