SÉNÉGAL/Rapport de l’IGE sur l’affaire PetroTim: Le parquet pourrait élargir l’enquête sur l’International

Même si l’information judiciaire est ouverte au Sénégal, le Procureur peut bien étendre son action sur le plan international. Le Parquet qui entend percer l’abcès de cette affaire, compte exploiter toutes les pistes nécessaires pour la manifestation de la vérité.

On entame aujourd’hui la phase décisive du dossier surmédiatisé portant sur la cession des blocs pétroliers sénégalais. Partant de l’enquête du média britannique BBC qui révèle des transactions frauduleuses sur le dos du contribuable, épinglant dans son reportage Aliou Sall, maire de Guédiawaye et par ailleurs frère benjamin du chef de l’Etat Macky Sall, le parquet cherchera à démêler l’écheveau sur une affaire datant de 2012, suite à l’arrivée du successeur de Maître Wade au pouvoir. 

Le procureur Bassirou Guéye qui fera face à la presse ne manquera pas de se prononcer sur la fuite du rapport de l’Ige sur la place publique. Le maître des poursuites ne manquera pas d’alerter la presse sur les manquements notés depuis l’éclatement de cette affaire, avec en filigrane, la publication d’un rapport estampillé secret, qui fait l’objet de beaucoup de spéculations depuis sa mise en ligne par un site privé.

Une fois la procédure enclenchée, l’information judiciaire peut s’étendre à toutes les personnes capables d’éclairer la lanterne des enquêteurs sur le dossier. Pour percer le mystère, le procureur pourra instruire à charge à partir d’une délégation ou dossier d’instruction qui sera diligenté soit par la police ou la gendarmerie. Dans ce cas précis, tout porte à croire que la brigade de recherches de la gendarmerie sera d’un appoint considérable, sans compter qu’il n’est pas écarté une jonction des forces publiques pour mieux cerner l’affaire. 

En dehors du principal incriminé, plusieurs autres personnes citées, et même des acteurs du dossier peuvent être appelés à témoigner. C’est au sortir de ces enquêtes que le dossier retournera au Parquet pour avis de l’autorité qui, en fonction des éléments, a plusieurs possibilités offertes. Entre restreindre l’affaire sur le plan national et faire agir nos lois, où étendre l’action de justice sur le plan international, pour recueillir le témoignage des parties ayant joué un rôle quelconque, et même le média britannique, auteur de l’enquêteur accusateur, peut être sollicité pour avis sur les tenants et aboutissants de son travail. 

Source : kritik/leral




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*