Sénégal : Réforme constitutionnelle : L’opposition exige un référendum

Le projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre sera soumis au vote des députés le samedi 4 mai prochain. Inaudible depuis l’annonce de cette réforme constitutionnelle, l’opposition brise enfin le silence.

Idy, Sonko, Madické et Issa Sall, candidats malheureux à la présidentielle 2019, s’opposent à ce projet de loi et exigent la tenue d’un référendum, rapporte le quotidien L’AS.

D’autant plus que, disent-ils, la réforme en question n’a été mentionnée dans aucun des programmes proposés aux Sénégalais lors de l’élection présidentielle du 24 février dernier.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*