Sénégal : Sonko veut s’inspirer de Thierno Souleymane Baal pour développer le Sénégal…

sonko-rufisque

Ousmane Sonko a battu campagne à Ourossogui. Face à ses militants, il dit vouloir s’inspirer des enseignements de Thierno Souleymane Ball pour développer le Fouta et le Sénégal.

S’inspirer des enseignements de Thierno Souleymane Baal pour développer le Fouta et le Sénégal, c’est ce que prône Ousmane Sonko. Le candidat de la Coalition « Sonko Président» l’a fait savoir aux jeunes d’Ourossogui, lors du meeting de clôture de sa journée du 18 Février.

Ayant fait son entrée dans cette contrée très tard dans la soirée, Ousmane Sonko a, malgré cette heure tardive, trouvé sur place une foule assez conséquente de militants. Sur un carrefour mal éclairé, Ousmane Sonko a livré son message en appelant ces jeunes à voter pour le changement.

« Macky Sall a indiqué que le Fouta est son titre foncier. Alors tenir un discours pareil et ne rien faire dans cette localité en termes d’infrastructures semble relever de l’incohérence », dira Ousmane Sonko.

Le leader de Pastef pense que le Sénégal peut s’inspirer du modèle de la révolution de Thierno Souleymane Baal pour se développer. Ce dernier a résisté face aux Maures et a toujours prôné le courage. Il a théorisé un Fouta un et indivisible, l’égalité de tous devant la justice et enseignait la décentralisation, mais aussi la gestion des impôts et les amendes dans l’intérêt général, le service civique national, la protection sociale. Il a aussi appris le refus de la domination.

Des valeurs qui sont propres au Pastef et à la Coalition Sonko Président, dira le Président Sonko. Qui demande d’adapter ses valeurs à notre Sénégal pour son développement.

…et promet de restituer à Kédougou sa dignité…

Peu avant Ourossogui, Sonko était samedi dernier à Kédougou où il a tenu son meeting dans le jardin public de la ville. « La région est l’illustration parfaite de l’injustice dans la répartition des richesses nationales », souligne Ousmane Sonko. Qui précise que cette région est qualifié comme la localité la plus la pauvre et la plus enclavée.

« Kédougou à trois atouts et si ceux-là étaient mis à profit, la région serait le paradis au cœur du Sénégal. La région regorge de potentiels miniers, elle a une position géographique stratégique qui doit faire de Kédougou un hub ou un carrefour. «Et le troisième atout de la région, c’est sa nature. L’éco-tourisme doit être développée dans cette région », dit-il.

L’accès à l’eau potable, à l’électricité, aux infrastructures et un personnel de santé en qualité suffisante, le manque d’emploi ont soulevés par le candidat Ousmane Sonko qui rappelle que moins de 10% des populations ont accès à l’eau potable.

Le vol de bétail et le trafic d’être humain, le banditisme relatif au manque d’insécurité, préoccupent aussi Ousmane Sonko. Il promet ainsi aux Kédovins de réparer cette injustice en leur faisant bénéficier des retombées locales comme le stipule le code minier et contraindre les entreprises au respect du fonds social minier.

Il précise que tous ces dysfonctionnements résultent d’un leadership politique malade.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*